Bayern Munich

09 octobre 2017 14:07; Act: 09.10.2017 15:54 Print

Jupp Heynckes «ne voulait plus entraîner»

Le nouvel entraîneur du Bayern Munich a été officiellement présenté lundi. L'intéressé a indiqué qu'il ne s'attendait pas à sortir de sa retraite.

storybild

Jupp Heynckes prend les rênes du Bayern Munich pour la quatrième fois. (photo: AFP/Christof Stache)

op Däitsch
Sur ce sujet

Le Bayern Munich a officiellement présenté lundi son nouvel entraîneur Jupp Heynckes, qui a admis avoir accepté le challenge jusqu'en juin seulement pour redresser son club de cœur, alors qu'il «ne voulait plus» entraîner. «Je ne voulais plus, cela était clair, mais il ne s'agit pas de moi, mais du Bayern qui se donne à présent du temps pour se choisir sereinement un entraîneur pour la prochaine saison», a expliqué le nouvel entraîneur de 72 ans, qui reprend les rênes après le limogeage de Carlo Ancelotti.

Heynckes avait pris sa retraite en 2013 après avoir remporté le triplé historique Coupe-championnat-C1 du Bayern. «Je n'ai pas d'ambition personnelle, ne serait-ce qu'en raison de mon âge, mais aussi avec tout mon palmarès», a prévenu le technicien qui officiera pour la quatrième fois (1987-1991, 2009, 2011-2013) sur le banc du club bavarois. Il a accepté de relever le défi en raison «de sa forte amitié» avec le président Uli Hoeness et des contacts privilégiés qu'il avait gardés avec beaucoup de monde au sein du Bayern, dont des anciens joueurs. «Je dois aussi beaucoup au Bayern, sans qui je n'aurais pu avoir une telle carrière internationale comme avec le Real Madrid, avec qui j'ai pu remporter la Ligue des champions (1998)», a-t-il expliqué.

L'avenir de Sagnol incertain

Jupp Heynckes a également été l'entraîneur de l'Athletic Bilbao (1992-1994 et 2001-2003), Benfica (1999-2000), Schalke 04 (2003-2004) ou encore du Bayer Leverkusen (2009-2011). «Jupp est l'entraîneur idéal pour la situation: il connaît le club par cœur. Il saura ce qu'il faut faire pour remettre le club sur de bons rails», a affirmé le président du directoire Karl-Heinz Rummenigge. La direction du club a admis que cette «situation provisoire» permettrait de lui donner du temps pour choisir le «plus calmement possible et en toute sérénité» son nouvel entraîneur pour la saison prochaine.

En revanche, l'avenir du Français Willy Sagnol, entraîneur-adjoint de Carlo Ancelotti et propulsé à la tête de l'équipe après le limogeage de l'entraîneur italien, reste ouvert. Des discussions auront lieu dans la semaine avec lui pour en discuter. Une chose est sûre: il ne fera pas partie du staff d'Heynckes, venu avec ses adjoints de toujours Peter Hermann et Hermann Gerland. Heynckes s'occupera dès lundi après-midi de l'entraînement de l'équipe qui traverse actuellement une grave crise, qui a conduit au limogeage de Carlo Ancelotti fin septembre au lendemain de la débâcle (3-0) contre le PSG en Ligue des champions.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.