Football

19 juillet 2019 22:02; Act: 20.07.2019 10:06 Print

L'Algérie est sacrée championne d'Afrique

L'Algérie a battu le Sénégal 1-0 vendredi soir au Caire pour s'adjuger la deuxième Coupe d'Afrique des nations de son histoire.

storybild

Après 29 ans d'attente depuis le premier sacre en 1990, l'Algérie peut enfin exulter. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un but attribué à Baghdad Bonuedjah, dont la frappe contrée a lobé le gardien sénégalais pour mourir dans le petit filet dès la 79e seconde de jeu a fait chavirer l'Algérie. Les Fennecs battent le Sénégal 1-0 en finale et remportent leur deuxième Coupe d'Afrique des Nations, après le sacre de 1990.

Du stade international aux rues d'Alger et des grandes villes françaises, des milliers de drapeaux vert, blanc et rouge vont flotter du vent de la victoire durant une nuit de célébrations intenses, à la hauteur de l'exploit réalisé par les Fennecs.

Le seul but du match:

Arrivés sur la pointe des pieds aux pyramides, ils quittent l'Égypte avec le sceptre de champion d'Afrique qu'ils ont mérité, au fil d'un tournoi maîtrisé de bout en bout qui les a vus battre deux fois les Lions de la Teranga, les meilleurs du Continent au classement FIFA.

Bounedjah le héros

Après leur succès en poules, les Fennecs ont répété leur performance, grâce à ce but d'entrée de Baghdad Bounedjah (2e), aidé par Salif Sané qui a dévié sa frappe. Malgré toute la tension d'une finale heurtée, et le stress d'une intervention de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR), ils ont tenu le choc pour toucher l'or, à nouveau.

Star de la sélection, Riyad Mahrez n'était pas né le 16 mars 1990, comme la majorité de ses coéquipiers, au jour de l'unique sacre, à domicile, de son pays passionné de foot, mais rarement récompensé. Les jeunes cadres Ismaël Bennacer, Youcef Belaïli, ou Bounedjah, non plus, mais ce sont ces visages de l'Algérie qui gagne que fêtera une population mobilisée contre ses dirigeants vieillissants, en plein «hirak».

Signé Belmadi

Transcendés, selon certains, par le mouvement de protestation qui a pris en partie racine dans les stades, les joueurs ont inscrit à leur manière dans les livres d'histoire ce vendredi, jour traditionnel de manifestation. Le 19 juillet a vu l'avènement d'une nouvelle génération et de son guide Djamel Belmadi, qui a transformé en un an une équipe moribonde, absente du Mondial 2018, en une machine à gagner.

Au coup de sifflet final, quand tous les joueurs ont sprinté vers le virage en blanc et vert, le sélectionneur s'est écroulé sur la pelouse. Ce succès porte sa marque. S'il vit chaque minute avec passion près du banc, toujours debout à donner des consignes, c'est son sens de la discipline et du détail qui a fait des Fennecs des lions sur le terrain: le Sénégal, malgré tout le talent de Sadio Mané, n'a pas trouvé la clé de la forteresse tactique pour égaliser.

Une absence qui coûte cher

Le match passé à tourner autour du but de Raïs M'Bolhi leur laissera forcément des regrets. Les Sénégalais ont payé très cher la suspension de leur roc Kalidou Koulibaly, dont le remplaçant Sané a provoqué le but de Bounedjah. Ils ont aussi souffert de leur grande maladresse dans les coups de pied arrêtés et le dernier geste, à l'image d'Ismaïla Sarr (82e). Quand Youssouf Sabaly, d'une magnifique frappe, a trouvé une faille, c'est le gardien qui est intervenu (69e).

Leur destin aurait pu basculer à la 60e, quand l'arbitre Alioum Alioum a sifflé penalty pour une main d'Adlène Guedioura. Mais après visionnage de la VAR, le Camerounais est revenu sur sa décision, jugeant le geste involontaire - comme un symbole de la «lose» des Lions, souvent favoris mais jamais sacrés. Finaliste malheureux en 2002 comme capitaine, le coach Aliou Cissé devra encore attendre pour soulever cette coupe tant désirée. La nuit lui paraîtra longue, d'autant qu'elle sera courte pour les supporters algériens.

20 000 fans algériens

Ils étaient près de 20 000 supporters en blanc et vert, certains venus par le «pont aérien» de 28 vols spéciaux organisé par les autorités, à remplir de leur bonheur le stade du Caire.

Malgré les antécédents houleux entre les deux pays, les fans des Fennecs ont même reçu des applaudissements des Égyptiens après avoir rendu hommage à la légende locale Mohamed Aboutrika, à la 22e minute, le numéro de l'ancien joueur. Pour l'Algérie, la soirée en Égypte a été gagnée à tous les niveaux.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • laïc le 19.07.2019 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y a plus qu’à célébrer dans la dignité et le respect ....

  • amg54 le 20.07.2019 02:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sur le global ils méritent amplement Félicitations !

  • citoyen le 20.07.2019 02:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le match le plus pourri de l'Algérie mais ils se sont battus comme des lions et confirmés qu'ils étaient les meilleurs dans cette coupe. zéro défaite meilleur défense et le plus beau football sur le terrain bravo encore aux Algeriens

Les derniers commentaires

  • Ronaldo 1998 le 21.07.2019 14:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci à tous ceux qui félicitent cette équipe il ont amplement mérité de la gagner cette année même si en finale ils ont pas très bien joue le jeu mais c est une finale et il y a que lorsque en est sur le terrain que l on comprend

  • taratata le 20.07.2019 19:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C pas de la chance c du merite

  • 57 le 20.07.2019 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo aux algériens. On ne remerciera pas l'arbitre car il n'a fait aucun cadeau aux algériens. Poirquoi changer d'arbitre 3h avant le match

  • Superpapa le 20.07.2019 08:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, y'a plus qu'à ramener la coupe au pays !

  • Jemeurs le 20.07.2019 08:26 Report dénoncer ce commentaire

    Le but ce n'était pas un ballon, mais un drone piloté à distance wah whawha