Une première depuis 50 ans

03 décembre 2021 11:19; Act: 03.12.2021 11:58 Print

L'Atlético Mineiro remporte le «Brasileirao»

L'Atlético Mineiro des joueurs Hulk et Diego Costa a remporté jeudi, le Brasileirao-2021, le championnat brésilien de football, pour la première fois en 50 ans, brisant l'hégémonie de Flamengo.

storybild

L'Atlético Mineiro remporte le championnat brésilien pour la première fois en 50 ans. (photo: AFP/Bruna Prado)

Sur ce sujet
Une faute?

L'équipe de Belo Horizonte, dirigée par Alexi Stival "Cuca" a obtenu son deuxième titre après celui de 1971, grâce à une victoire contre Bahia 3-2 à Salvador de Bahia (nord-est) lors d'une remontée épique deux matches avant la fin de la compétition. L'équipe a atteint 81 points en 36 matchs et devance de 11 points le Flamengo, deuxième du classement, qui avait remporté les deux dernières éditions de la compétition.

Bahia, qui se bat pour éviter la relégation, a commencé par dominer le match avec deux buts de Luiz Otavio et Gilberto aux 62e et 66e minutes, mais son rival a repris le dessus en quatre minutes avec des buts de Hulk (73e, sur penalty) et un doublé de Keno (74e et 77e).

Coup dur pour le Flamengo

Avec l'une des meilleures équipes d'Amérique, l'Atlético Mineiro s'est assuré le titre à deux journées de la fin du championnat. Après un mauvais début de saison, le club a réussi à se ressaisir et a dominé la compétition, à partir de la quinzième journée.

Le titre de champion du Brasileirao-2021 récompense les investissements financiers des "mineiros" dans des joueurs mondialement convoités pour mettre fin au règne de Flamengo. Le Flamengo a quant à lui encaissé son troisième coup dur en cinq jours: pas de titre au championnat brésilien ni à Copa Libertadores (ils ont perdu la finale contre Palmeiras samedi), équivalent sud-américain de la Ligue des champions, et pas de nouvel entraîneur après le départ de Renato Portaluppi, lundi, suite à ce retournement de situation.

(L'essentiel /AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.