Fraudes dans le foot belge

23 octobre 2018 19:41; Act: 24.10.2018 13:49 Print

L'entraîneur de Lokeren a été inculpé

Peter Maes a été inculpé pour «blanchiment d'argent et participation à une organisation criminelle», dans le cadre de l'enquête qui ébranle le monde du football en Belgique.

storybild

Peter Maes, l'entraîneur de Lokeren. (photo: AFP/Yorick Jansens)

Sur ce sujet
Une faute?

L'entraîneur du club belge de Lokeren a été inculpé mardi dans la vaste enquête qui ébranle le monde du football en Belgique, portant notamment sur des fraudes sur les commissions liées aux transferts, a appris l'AFP de source judiciaire. Peter Maes, 54 ans, a été inculpé pour «blanchiment d'argent et participation à une organisation criminelle», a indiqué cette source. Le juge d'instruction l'a ensuite remis en liberté sous conditions, a-t-elle ajouté, sans plus de précisions.

Ancien gardien de but, notamment à Anderlecht et au Standard de Liège, Peter Maes est depuis l'été 2017 l'entraîneur de Lokeren, actuel avant-dernier (15e sur 16) de la Jupiler Pro League, le championnat belge de première division. D'après la presse belge, il est inquiété dans l'opération «Mains propres» - qui secoue depuis le 10 octobre le football belge - en raison de ses liens avec l'agent Dejan Veljkovic, figure centrale du dossier. Les enquêteurs soupçonnent Peter Maes d'avoir bénéficié de «montages» fiscaux douteux, tout comme l'entraîneur du FC Bruges, le Croate Ivan Leko, inculpé dans le même dossier.

«Juge et partie»

Peter Maes avait été placé en garde à vue lundi. Après sa remise en liberté par le juge, il «peut reprendre sa mission d'entraîneur», a indiqué le club de Lokeren sur son site, précisant qu'il lui était interdit d'entrer en contact avec la presse et qu'il devait rester disponible pour l'enquête. Au total, une vingtaine de personnes, parmi lesquelles des dirigeants de clubs, agents de joueurs, deux arbitres et un joueur, ont été inculpés dans ce dossier qui porte aussi sur deux matches supposés arrangés au bénéfice du FC Malines au printemps. Neuf des inculpés ont été incarcérés.

Par ailleurs, la justice belge va devoir statuer sur une demande de récusation visant le juge d'instruction chargé du dossier, Joris Raskin, a-t-on appris mardi. Ce dernier est accusé par l'avocat d'un des inculpés d'être «juge et partie», pour avoir travaillé jusqu'en mars 2018 pour la Fédération belge de football. D'après le journal Le Soir, Joris Raskin était encore membre d'une commission de la fédération chargée de l'octroi des licences aux clubs alors que l'enquête sur les soupçons de fraudes avait déjà démarré. Un autre juge d'instruction a été désigné pour reprendre le dossier «provisoirement», a indiqué le parquet fédéral qui chapeaute l'enquête. C'est ce nouveau juge qui a inculpé Peter Maes.

(L'essentiel/afp)