Euro de football

20 mars 2018 21:49; Act: 21.03.2018 10:48 Print

L'Espagne rattrapée par des soupçons de dopage

Des anciens joueurs maltais accusent la Roja d'avoir triché fin 1983, afin de se qualifier pour l'Euro-1984. Les Espagnols auraient été dopés, les Maltais empoisonnés.

Sur ce sujet

Plus de 34 ans après les faits, une vieille histoire ressurgit. L'équipe d'Espagne de football est accusée d'avoir triché pour se qualifier pour l'Euro-1984. Pour participer au tournoi, la Roja, alors plutôt moribonde et auteur de résultats médiocres, se trouvait face à une mission jugée impossible: battre Malte par au moins 11 buts d'écart lors du dernier match de qualification. Score: 3-1 à la mi-temps puis 12-1 au final.

Ce match avait levé des soupçons à l'époque, tant le scénario paraissait improbable. Même si Malte n'a jamais brillé en football, la sélection n'encaissait pas de pareils scores à l'époque. Mais la triche n'a jamais été prouvée et l'Espagne a participé au tournoi l'été suivant. Ragaillardie, elle avait même réalisé un beau parcours, ne chutant qu'en finale contre la France de Michel Platini.

Mais mardi, plusieurs membres de la sélection maltaise de l'époque sortent de leur silence. Dans la presse espagnole, ils accusent les Espagnols de dopage et d'empoisonnement. Victor Scerri, le sélectionneur d'alors, raconte qu'un homme leur avait servi des citrons coupés, que les joueurs auraient mangés sans se méfier. Or, ils se seraient sentis mal après, a-t-il indiqué à la chaîne Movistar. Les joueurs Silvio Demanuele et Carmel Busuttil corroborent ces propos, expliquant avoir eu «l'impression d'être ivre». Le premier évoque aussi l'usage de stéroïde par les Espagnols, qui possédaient selon lui une «énergie anormale».

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • 20-100 le 21.03.2018 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Mouais, peut-être qu'à l'époque l'Espagne n'était pas au top et Malte bien, de là à imaginer un tel stratagème... en plus sortir l'histoire 35 ans après, même si c'était vrai il y a plus de chance que les espagnols s'en sortent avec une condamnation de Malte pour calomnie.

  • 2ProMill le 21.03.2018 09:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Par curiosité, moment bizarre 98 France?

  • Alan Lad le 21.03.2018 16:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il s'est passé un miracle en Espagne avant ils ne gagnaient presque rien aujourd'hui ils gagnent presque tout!!

Les derniers commentaires

  • dieux le 22.03.2018 18:33 Report dénoncer ce commentaire

    Potion magique du docteur Fuentés????

  • Unicorn le 22.03.2018 10:04 Report dénoncer ce commentaire

    moribonde l'Espagne ? Drôle d'article. Ils se sont qualifiés aux dépens des néerlandais de Gullit, qu'ils ont battus, et ils ont perdu face à la France, grâce à l'Arcanada, le gardien de but était toujours le point faible de l'Espagne. Et puis Malte s'était pris un 5-0 contre Gullit, et surtout un 8-0 contre l'Irlande, juste pour rétablir les faits

  • Alan Lad le 21.03.2018 16:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il s'est passé un miracle en Espagne avant ils ne gagnaient presque rien aujourd'hui ils gagnent presque tout!!

  • LiNh le 21.03.2018 12:33 Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde sait que la tricherie est dans l'ADN du football espagnol ;-) Cet article démontre juste que ça fait plus de 35 ans que ça dure !

    • La Mouche le 21.03.2018 13:37 Report dénoncer ce commentaire

      Vous êtes ridicule...Malte qui se prend une rouste contre l'Espagne et qui s'en plaint 35 ans après, c'est du dopage, par contre le Brésil qui se prend une "intoxication alimentaire" sur plusieurs de ses meilleurs joueurs, la veille de la finale en 98, il n'y a pas de soupçon?

    • LiNh le 21.03.2018 15:34 Report dénoncer ce commentaire

      Pardon... il n'y a que les Espagnols qui ne sont pas au courant de leur ADN.... Je vous chambre amicalement. Rien de plus.

    • Marc le 21.03.2018 15:34 Report dénoncer ce commentaire

      Bien vu La Mouche .... Et Zidane donc, en 2006, sa réaction, son expression, ses yeux.....faudrait peut-être demander au Dr. Fuentes .....

  • 2ProMill le 21.03.2018 09:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Par curiosité, moment bizarre 98 France?