Football - Ligue 1

08 décembre 2016 22:04; Act: 08.12.2016 22:41 Print

La Ligue condamne Metz à fermer la tribune Est

Le FC Metz a été sanctionné jeudi soir de huis clos partiel à titre conservatoire dans son stade de Saint-Symphorien après les incidents du match Metz-Lyon du week-end dernier.

Sur ce sujet
Une faute?

La tribune d'où étaient partis les pétards lors du match Metz-Lyon du week-end dernier, dont l'un avait touché le gardien lyonnais Anthony Lopes, a été fermée jeudi à titre conservatoire par la Ligue (LFP) en attendant qu'elle se prononce sur le fond. «Au vu de la gravité des faits» survenus lors de ce match définitivement interrompu au bout d'une demi-heure de jeu, la commission de discipline de la LFP a décidé de «fermer la tribune Est dans sa totalité», c'est-à-dire de prononcer un huis clos partiel dans le stade Saint-Symphorien d'ici les résultats de l'instruction qu'elle va désormais mener, et qui devrait durer trois semaines.

Les prochains matches à domicile de l'équipe grenat sont prévus les 14 et 21 décembre (contre Toulouse en Coupe de la Ligue puis Guingamp en L1). Le FC Metz avait voulu montrer sa bonne volonté dès avant la décision de la commission en annonçant plus tôt, dans l'après-midi, la fermeture «jusqu'à nouvel ordre» de la tribune «Est basse», le tronçon d'où étaient partis les pétards. Le club lorrain risque gros: une défaite sur tapis vert pourrait être prononcée alors que le club lorrain menait 1 à 0 à la 30e minute quand le match a été arrêté au moment des dérapages.

Un homme interpellé

Avant même la fin de l'instruction, la LFP a en effet d'ores et déjà prévenu qu'elle se montrerait «intransigeante dans la suite qui sera donnée à ce dossier». «Les incidents qui se sont produits samedi dernier au Stade Saint-Symphorien lors de la réception de Lyon sont inadmissibles et ont prouvé qu'une ligne rouge avait été franchie», soulignait le président messin Bernard Serin dans un communiqué. Son club compte aussi renforcer les mesures de sécurité dans son antre. Ainsi, «une commission sera constituée, qui aura pour mission d'étudier toutes les mesures nouvelles et innovantes à mettre en oeuvre (...) pour maximiser la sécurité au Stade Saint-Symphorien déjà très importante et dépasser les exigences règlementaires habituelles». Le FC Metz précise que les détenteurs d'un abonnement dans la tribune visée seront replacés gratuitement ailleurs dans le stade ou seront remboursés à hauteur de la moitié du prix de leur abonnement.

Le match de L1 Metz-Lyon, commencé samedi dernier à 20H00, avait dû être interrompu d'abord provisoirement vers 20H30, puis arrêté définitivement vers 21H20 par l'arbitre Lionel Jaffredo, après concertation avec les délégués de la LFP et les pouvoirs publics. Lopes avait expliqué dimanche souffrir de «surdité traumatique sans conséquence pour (son) avenir». Le portier était titulaire mercredi avec l'OL en Ligue des champions face au FC Séville (0-0). Un homme de 23 ans, interpellé mercredi matin dans le cadre de l'enquête sur ces jets de pétards, était toujours en garde à vue jeudi en fin d'après-midi. Ce père de famille «se déclare sympathisant sans être officiellement membre de la Horda Frénétik», ce groupe de supporters ultras de Metz qui occupe la tribune d'où ont été lancés des pétards, et a reconnu en avoir lancé un, selon le parquet de Metz.

#Netuezpaslefoot

Ces incidents à Metz ont provoqué un tollé général. Les joueurs et arbitres de la 17e journée de L1 et de la 18e journée de L2 porteront ce week-end lors des échauffements un t-shirt «#Netuezpaslefoot» pour dire «non» à la violence après les jets de pétard sur Anthony Lopes, ont indiqué jeudi la Ligue (LFP) et le syndicat des joueurs (UNFP). Les joueurs, entraîneurs, staffs technique et médical, ainsi que les arbitres revêtiront ce t-shirt qui présentera également dans la dos la mention «Tous Unis... Tous concernés». Le co-président de UNFP, Sylvain Kastendeuch, a adopté un ton plus grave dans un communiqué séparé: «N'aurions-nous donc rien retenu de l'histoire? Qui se souvient des années 80, des morts et de l'horreur devenue quotidienne, ordinaire, doit se lever (...) pour faire barrage à la violence».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • GéGé le 09.12.2016 12:42 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème est que cette regrettable fermeture n'est pas encore la sanction, c'est qu'à titre provisoire le temps que le dossier soit plus approfondie. Et là je pense qu'on peut trembler, il vont vouloir faire un exemple et les sanctions seront lourdes : mais le Fc Metz ne devra pas se laisser faire et faire appel en cas d'abus comme là avec une fermeture complète de la tribune alors que le club avait déjà fait fermer le bas de la tribune : histoire de ns montrer qu'ils vont frapper fort : le match doit être rejoué. Aulas aurait fait ce cinéma si l'ol gagnait 1-0 à Metz à ce moment ? Non !

  • CLAUDE H le 08.12.2016 23:18 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un moindre mal pour l'instant,c'est mieux qu'un huis-clos contre Toulouse et Guingamp.Mais je pense que le match contre Lyon sera perdu sur tapis vert 3/0,le club ne va pas y échapper,ça c'est clair.Après, il faudra faire dissoudre la H.F 97 car sinon dans 1-2-3 ans, cela recommencera au vu des personnes qui la fréquentent.C'est triste et malheureux pour ceux qui n'ont rien fait mais c'est comme ça et pas autrement.Il faut éradiguer le mal par le mal, un point c'est tout.Maintenant place au football qui doit continuer,Metz va aller gagner à Bastia et à Caen pour repartir de plus belle.

Les derniers commentaires

  • GéGé le 09.12.2016 12:42 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème est que cette regrettable fermeture n'est pas encore la sanction, c'est qu'à titre provisoire le temps que le dossier soit plus approfondie. Et là je pense qu'on peut trembler, il vont vouloir faire un exemple et les sanctions seront lourdes : mais le Fc Metz ne devra pas se laisser faire et faire appel en cas d'abus comme là avec une fermeture complète de la tribune alors que le club avait déjà fait fermer le bas de la tribune : histoire de ns montrer qu'ils vont frapper fort : le match doit être rejoué. Aulas aurait fait ce cinéma si l'ol gagnait 1-0 à Metz à ce moment ? Non !

    • @Gégé le 09.12.2016 14:32 Report dénoncer ce commentaire

      La Horda est bien d'accord avec ton commentaire Gégé !

  • CLAUDE H le 08.12.2016 23:18 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un moindre mal pour l'instant,c'est mieux qu'un huis-clos contre Toulouse et Guingamp.Mais je pense que le match contre Lyon sera perdu sur tapis vert 3/0,le club ne va pas y échapper,ça c'est clair.Après, il faudra faire dissoudre la H.F 97 car sinon dans 1-2-3 ans, cela recommencera au vu des personnes qui la fréquentent.C'est triste et malheureux pour ceux qui n'ont rien fait mais c'est comme ça et pas autrement.Il faut éradiguer le mal par le mal, un point c'est tout.Maintenant place au football qui doit continuer,Metz va aller gagner à Bastia et à Caen pour repartir de plus belle.

    • @CLAUDE H le 09.12.2016 09:15 Report dénoncer ce commentaire

      Vous pensez mal! La HF 97 n'a pas à être dissoute pour un tel motif, par la faute d'un soi-disant pseudo-supporter, non affilié à la HF 97 qui plus est!!! Et si Lyon gagne 3-0 sur tapis vert, alors c'est que M. Aulas aura réussi tout son cinéma et ses coups de pression à la tête de la LFP!!!

    • @ claude H le 09.12.2016 11:51 Report dénoncer ce commentaire

      Non Monsieur,le match se rejouera. Ds combien de tps çà c'est une autre question, après appel / saisie du CNOSF/etc... comme çà c'était passé après Stras' Metz quand des stras' avait balancé un pétard sur la juge de touche Nelly Viennot qui elle pour le coup n'avait pas simulé. Concernant le groupe de supporter, faut dire qu'ils le cherchaient depuis un bout de tps sans cpter ce qui n'est pas dit ds la presse, c'est plus une accumulation de grabuge qu'autre chose,d la à faire les caliméros non je ne cautionne pas. Triste pr ceux qui st de bons gars ds ce groupe mais ne pas se tromper de cible.