Portugal-Belgique

28 mars 2016 17:59; Act: 29.03.2016 16:51 Print

«La motivation est là malgré ce qui s'est passé»

Mardi, une semaine après les attentats, la Belgique jouera à Leiria contre le Portugal et tentera, malgré l'émotion, de peaufiner sa préparation à l'Euro-2016.

Sur ce sujet
Une faute?

Étant donné le contexte sensible, la rencontre, d'abord annulée au lendemain des attaques qui ont fait 35 morts, puis finalement déplacée de Bruxelles à Leiria, bénéficiera de mesures de sécurité renforcées. «Un match à risque élevé», selon les autorités portugaises, qui sera précédé d'une minute de silence en hommage aux victimes. Les Belges, qui devront faire sans plusieurs blessés (Origi, Benteke, Ferreira-Carrasco et Alderweireld), tenteront malgré tout de défendre leur statut de première nation mondiale, face à des Portugais qui restent sur un revers surprenant à domicile face à la Bulgarie (1-0).

«La motivation est là malgré ce qui s'est passé», a déclaré le milieu belge Axel Witsel, lundi, lors d'une conférence de presse. «C'est une situation difficile et choquante. Nous avons rendu un hommage à l'aéroport de Bruxelles (NDLR: dimanche) et quand on a vu l'état des lieux, nous avons été choqués. À la télé, on ne réalise pas. Mais on pense tous au football. On va tout faire pour faire un bon match et essayer de gagner, pour faire plaisir à toute la Belgique».

(L'essentiel/AFP)