Football européen

23 février 2020 15:11; Act: 24.02.2020 12:20 Print

Le PSG se fait peur, l'Atlético Madrid se replace

Les matches de football européen se déroulent ce week-end, jusqu'à lundi soir. Retrouvez tous les résultats au fil des rencontres sur notre site.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Dimanche 23 février

Le PSG gagne un match animé

Il y a eu du spectacle au Parc des Princes pour la rencontre PSG-Bordeaux, finalement remportée par le champion de France (4-3). C'est Hwang (19e) qui avait ouvert le score pour les visiteurs, mais Cavani a rapidement égalisé (25e). Marquinhos croyait donner l'avantage aux siens juste avant le retour des vestiaires (45e+2), mais Pablo a encore eu le temps d'égaliser avant la pause (45e+4). Marquinhos a réussi un improbable doublé (63e) et Mbappé a permis au PSG de faire le break (70e), Bordeaux ne réussissant qu'à réduire le score, via Pardo (83e). Le match a aussi vu la blessure de Thiago Silva et l'expulsion de Neymar.

L'Atlético ne tremble pas

Face à Villarreal, l'Atlético Madrid a tenu son rang (3-1), dimanche en clôture de la 25e journée de Liga. Correa (40e), Koke (64e) et Felix (74e) ont répondu à l'ouverture du score de Alcacer (16e). Cela permet aux Colchoneros de remonter sur le podium, profitant ainsi de la défaite de Getafe contre Séville un peu plus tôt dans la journée.

L'AS Rome en démonstration

Lors de la dernière rencontre de cette 25e journée de serie A, l'AS Rome a dominé Lecce (4-0) au Stadio Olimpico. Le club de la capitale met ainsi un terme à une série de cinq matches sans victoire en serie A. Le jeune attaquant turc Cengiz Under a ouvert la marque à la 13e minute, avant que Henrik Mkhitaryan ne double (37e), puis ne triple la mise (69e), Aleksandar Kolarov se chargeant du 4e (80e). Cette nette victoire permet aux hommes de Paulo Fonseca de se maintenir à la 5e place, à trois points seulement du quatrième, l'Atalanta Bergame, et de conserver leurs chances de qualification directe pour la Ligue des champions.

Wolfsburg fait un carton

Les Loups de Wolfsburg ont réussi à passer quatre buts à Mayence (4-0), pour le compte de la 23e journée de Bundesliga. Ce succès leur permet de gagner deux places et de pointer au septième rang dans la hiérarchie allemande.

Séville se place

Le FC Séville a largement défait Getafe (3-0) dimanche pour la 25e journée de Liga et lui a ravi la 3e place, derrière les géants Barça et Real Madrid. Les hommes de Julen Lopetegui l'ont emporté à l'extérieur grâce à un but de Lucas Ocampos (43e), opportuniste après une perte de balle de Getafe, puis un autre de Fernando (67e), à la retombée d'un coup franc, et une dernière réalisation de Jules Koundé (21 ans), d'une frappe croisée. Ils montent provisoirement sur la dernière marche du podium, avec une unité d'avance sur Getafe mais douze points de retard sur le leader catalan (55 pts).

Arsenal a renversé Everton

Mené d'entré de jeu (1e), Arsenal l'a finalement emporté contre Everton (3-2), lors de la 27e journée de Premier League. Nketiah a inscrit un but, tandis qu'Aubameyang a réussi un doublé pour les Gunners. En face, Calvert-Lewin avait marqué durant la première minute de jeu, avant que Richarlinson égalise, juste avant la pause. Arsenal pointe à la neuvième place, à sept points de la quatrième place qualificative pour la Ligue des champions et à trois points des places européennes.

Rennes engrange

Rennes a difficilement battu Nîmes (2-1), lors de la 26e journée de Ligue 1. Le succès a été assuré grâce à un doublé de Mbaye Niang, dont un but à la 89e minute. Les Bretons retrouvent donc leur troisième place au classement, derrière le PSG et Marseille, qui ont pris une belle avance, mais devant Lille et Monaco.

ManU et Wolverhampton rêve de Ligue des champions

La course à la Ligue des champions s'est encore corsée en Angleterre avec les victoires de Manchester United (3-0, but de Fernandes, Martial et Greenwood) et Wolverhampton (3-0, doublé de Jola et but de Jimenez) contre les deux derniers, Watford et Norwich, dimanche, lors de la 27e journée de Premier League. De Chelsea (4e) aux Wolves (8e), il n'y a que 5 points et Everton, en cas de victoire contre Arsenal un peu plus tard, pourrait lui aussi revenir à 5 longueurs des Blues.

Même en écartant l'incertitude sur la 5e place, qui ne qualifiera pour la C1 qui si l'appel de Manchester City contre son exclusion pour deux ans des compétitions européennes pour violation des règles du Fair-Play financier est rejeté, la fin de saison promet d'être passionnante.

Ça ne va pas mieux à Saint-Étienne

L'AS Saint-Étienne s'enfonce encore un peu plus dans la crise, en concédant un match nul 1-1 sur sa pelouse face à Reims. Bouanga avait ouvert le score pour les verts à la 73e, mais Dia a égalisé sur pénalty dans les arrêts de jeux (90e+4). L'ASSE est désormais 15e, un petit point devant Metz et avec seulement deux points d'avance sur la place de barragiste, occupée actuellement par Nîmes. Reims est 8e.

La Lazio continue de rêver

La Lazio Rome s'accroche à ses rêves de scudetto: en allant s'imposer 3-2 sur le terrain du Genoa dimanche lors de la 25e journée de Serie A, le club de la capitale italienne a prolongé sa série de résultats positifs et répondu à la Juventus. La Lazio a porté à 20 sa série de matches sans défaite, dont la dernière remonte à fin septembre contre l'Inter.

Dès la 2e minute, c'est le latéral Marusic qui a donné l'avantage aux Romains en concluant avec autorité une belle action collective. Immobile a doublé l'avantage de son équipe à la 51e minute, mais le Genoa a réagi avec une frappe superbe de Cassata (57e). Dans une fin de match hyper-animée, Cataldi a redonné deux buts d'avance à l'équipe de Simone Inzaghi sur un splendide coup franc (71e). Et en toute fin de match, Criscito a marqué sur penalty le but du 3-2 (89e), insuffisant pour empêcher la quatrième victoire d'affilée de la Lazio.


Samedi 22 février

Mission accomplie pour la Juve, avec un Ronaldo puissance 1000

La Juventus a conservé la tête de la Serie A en allant battre la Spal 1-2 samedi lors de la 25e journée. L'attaquant portugais a encore frappé.

Pour le 1 000e match de sa carrière professionnelle, le Portugais a marqué, bien sûr, en reprenant à la 39e minute un excellent centre de Cuadrado.

Avec ce but, Ronaldo a rejoint Fabio Quagliarella et Gabriel Batistuta, qui comme lui ont marqué lors de 11 matches de Serie A consécutifs. Lors de cette série, l'ancien Madrilène a inscrit en tout 16 buts. Et s'il marque encore lors de son prochain match en championnat, il sera seul recordman.

Le Barça écrase Eibar, un quadruplé pour Messi

Le Barça a étrillé Eibar 5-0 samedi pour la 25e journée de Liga grâce notamment à un quadruplé de son héros Lionel Messi, et se revigore avant Naples en Ligue des champions, mardi.

Avec ses quatre buts, l'Argentin tient plus que jamais les rênes du classement des meilleurs buteurs de Liga (17 réalisations).

Chelsea consolide sa 4e place

Olivier Giroud a retrouvé le chemin des filets pour permettre à Chelsea de remporter une victoire importante (2-1) dans la course à la Ligue des Champions contre Tottenham, samedi, lors de la 27e journée de Premier League.

Un succès qui permet aux Blues de consolider leur 4e place qui sera à coup sûr qualificative pour la Ligue des Champions, en faisant passer leur avance sur les Spurs à 4 points.

Les hommes de José Mourinho, avec leurs 40 unités, restent 5e, une place qui ouvrira aussi les portes de la C1 si Manchester City ne fait pas annuler en appel son exclusion de toute compétition européenne de deux ans pour entorse aux règles du Fair-Play Financier.

Vendredi 21 février

Le FC Metz pas épargné par le VAR...

Metz s'est incliné à domicile contre une équipe de Lyon qui n'a pas montré grand-chose (0-2). Le scenario a basculé juste avant la mi-temps sur un corner tiré par Martin Terrier: à la lutte avec Jason Denayer, Matthieu Udol a touché le ballon du bras et après plusieurs minutes d'incertitude, l'arbitre a sifflé penalty après avoir consulté la VAR (45e).

La première tentative de Cornet a été repoussée par Alexandre Oukidja, qui s'était toutefois nettement avancé. Dans la confusion, l'arbitre a donc ordonné que le penalty soit retiré, et Dembélé n'a pas laisser passer l'occasion d'ouvrir le score (0-1, 45e+8).

En seconde période, l'OL a géré son avantage sans être trop inquiété, mais sans se montrer inspiré non plus, même lorsqu'ils ont évolué en supériorité numérique après l'exclusion d'Habib Diallo pour avoir mis une claque à Marçal (82e). Hormis un but de Terrier refusé logiquement pour hors jeu (67e), la seule véritable occasion lyonnaise aura été une frappe de Toko Ekambi repoussée par Oukidja (73e). Jusqu'au but d'Aouar dans le temps additionnel, qui a profité de la montée d'Oukidja sur un corner pour doubler la marque en contre dans le but vide (0-2, 90e+3).

«Je pense que le penalty est un tournant essentiel du match. Mais quand on n'arrive pas à se décider en six minutes, on ne siffle pas. Je pense que l'arbitre n'avait pas pris sa décision après avoir vu les images, mais il a choisi la solution de facilité: siffler un penalty pour l'OL à ce moment. C'est mon ressenti», a réagi l'entraîneur messin Vincent Hognon.

Le Bayern l'emporte contre l'équipe de Laurent Jans

Le Bayern Munich, leader de Bundesliga, l'a emporté de justesse contre la lanterne rouge Paderborn vendredi (3-2), mais ne s'est pas tout à fait rassuré à quatre jours du déplacement à Chelsea pour le 8e de finale aller de Ligue des champions.

Que ce fut dur pour le Bayern Munich: face à la lanterne rouge du championnat Paderborn, les Bavarois ont dû attendre les dernières minutes pour venir à bout de leurs adversaires, et se déplaceront plein de doutes à Chelsea mardi.

Dès l'entame du match, on sentait les "Rekordmeister" moins impériaux que face à Cologne (4-1) la semaine dernière.

Là où il avait fallu au Bayern 12 minutes seulement pour mener 3-0, 26 minutes ont été nécessaires aux Bavarois face à Paderborn pour déclencher le compteur de buts, sur un dribble très habile de l'international allemand Serge Gnabry.

Jans titulaire

Puis, à l'image de leur engagement tout au long de la première période, les joueurs de Paderborn ont trouvé la faille avant la mi-temps: l'attaquant Dennis Srbeny a profité d'une grosse boulette du gardien bavarois Manuel Neuer, sorti de sa surface de réparation, pour se retrouver seul face aux filets et égaliser (44e, 1-1).

Malmenés par une équipe qui possédait 30 points de moins qu'eux au classement, les Bavarois pensaient avoir été délivrés par Robert Lewandowski à la 70e minute (2-1). C'était sans compter sur la réaction des joueurs de Steffen Baugmart qui, 5 minutes plus tard, égalisaient de nouveau grâce à Sven Michel (2-2, 75e).

Finalement, le meilleur buteur du championnat a offert un doublé et la victoire au Bayern en toute fin de match (88e, 3-2), signant son 25e but cette saison.

Titulaire à droite, Laurent Jans a joué toute la rencontre.

(L'essentiel)