Football- Allemagne

30 septembre 2020 22:31; Act: 01.10.2020 15:26 Print

Le Bayern s'adjuge la Supercoupe face à Dortmund

Le Bayern Munich a remporté ce mercredi la Supercoupe d'Allemagne contre le Borussia Dortmund (3-2). C'est son cinquième titre en 2020.

storybild

Joshua Kimmich a marqué le but victorieux à la 82e minute. (photo: AFP/Christof Stache)

Sur ce sujet
Une faute?

Et de cinq! Le Bayern Munich a remporté mercredi la Supercoupe d'Allemagne contre Dortmund (3-2), son cinquième titre en 2020 après le triplé coupe-championnat-Ligue des champions et la Supercoupe de l'UEFA. Joshua Kimmich, le guerrier, a marqué le but victorieux à la 82e minute. Les Bavarois s'étaient auparavant laissé remonter, par Julian Brandt (39e) et Erling Haaland (55e), après avoir pris l'avantage rapidement en début de match par Corentin Tolisso (19e) et Thomas Müller (32e).

Le «Rekordmeister», qui avait dû disputer une prolongation jeudi dernier pour venir à bout de Séville (2-1) en Supercoupe d'Europe, a de nouveau montré des signes de fatigue, après sa défaite dimanche en championnat 4-1 à Hoffenheim. Mais, dans l'ambiance un peu déprimante de l'Allianz Arena à huis clos, pour cause de résurgence de la pandémie à Munich, le Bayern s'est imposé à force de volonté, dans un match qui aurait pu basculer en faveur du Borussia. Dortmund, depuis 18 mois, était devenu la victime préférée du Bayern à domicile. Leurs trois dernières confrontations à l'Allianz Arena s'étaient soldées par des raclées 6-0, 5-0 et 4-0, et le début de la rencontre a bien laissé croire qu'il en irait de même cette fois.

Puissance collective

Très rapidement, la puissance collective du champion d'Europe a fait mouche: corner pour Dortmund, balle récupérée dans la surface par Davies, transition à une ou deux touches de balles par Coman, Müller, Lewandowski et, à l'arrivée Tolisso ouvre le score: 1-0 dès la 19e minute. Moins d'un quart d'heure plus tard, Thomas Müller très mal marqué par la défense adverse double la mise de la tête, sur un centre de Davies (2-0, 32e).

On se dit alors que Dortmund va passer une très mauvaise soirée. Mais peu avant la pause, après une mauvaise relance du Bayern, Haaland sert Brandt dans la surface, et l'international allemand place un tir très puissant en lucarne. Imparable, même pour Manuel Neuer (2-1, 39e). Revenu à un but, le Borussia s'est mis à y croire de nouveau. L'ancien Parisien Thomas Meunier a eu une première balle d'égalisation au bout du pied: totalement démarqué dans la surface, seul face à Neuer, il n'a pas cadré son tir, qui s'est envolé.

Coup de billard

C'est le prodige norvégien Erling Haaland qui a égalisé, de son action la plus typique: lancé en profondeur dans l'axe, une accélération fulgurante sur dix mètres pour laisser les défenseurs sur place, et un duel gagné face Manuel Neuer (2-2, 55e). Exactement dans la même situation quelques instants plus tard, il a cette fois perdu son face-à-face avec le gardien bavarois, ratant l'occasion en or de donner l'avantage au BVB (59e). «On savait qu'on jouait contre une équipe très forte et que tout pouvait arriver», a commenté Neuer après le match, «nous avons pris deux buts mais aujourd'hui c'est de notre faute, nous avons remis Dortmund dans le match».

Un coup de billard a décidé de la victoire. Sur un contre, Kimmich a été arrêté dans la surface à la fois par le gardien Marwin Hitz, qui remplaçait Roman Bürki souffrant, et par l'arrière central Manuel Akanji. Le jeune international allemand, déjà au sol à plat ventre, a alors bénéficié d'un contre favorable improbable, et a marqué quasiment sans le vouloir du bout du pied gauche (3-2, 82e). L'arbitre de la rencontre, Bibiana Steinhaus, avait annoncé qu'elle mettrait un terme à sa carrière après cette soirée, à 41 ans. Elle était entrée dans l'histoire en 2017 en devenant la première femme à avoir jamais arbitré en Bundesliga, et dans un grand championnat professionnel en première division.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.