Supercoupe d'Espagne

13 août 2018 08:33; Act: 13.08.2018 12:43 Print

Le missile décisif d'Ousmane Dembélé

Le joueur français a marqué un but sublime pour offrir la Supercoupe d'Espagne au FC Barcelone.

Sur ce sujet

Un but de Gerard Piqué et un autre du champion du monde français Ousmane Dembélé ont permis au FC Barcelone de remporter la Supercoupe d'Espagne devant le Séville FC 2 à 1, dimanche à Tanger, et donc de boucler un triplé Liga - Copa del Rey - Supercoupe. Lors de cette édition disputée sur un match, en utilisant l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR), le Barça, battu par le Real Madrid en 2017 dans cette Supercoupe, a bien mal débuté la partie en étant mené, à la fois au score et dans la possession du ballon, par une équipe de Séville très entreprenante.

Ainsi, après une rapide montée, Luis Muriel a idéalement servi Pablo Sarabia dans la surface pour l'ouverture du score (9e). Mais les champions d'Espagne en titre, guidés par un Lionel Messi omniprésent, ont pris petit à petit le contrôle de la situation avec une nette domination, sans pour autant parvenir à inquiéter le gardien sévillan Tomas Vaclik. L'égalisation est arrivée six minutes plus tard. Messi, remuant dans la surface, tirait un coup franc direct au-dessus du mur sévillan pour envoyer le ballon se fracasser contre le bas du poteau droit. Gerard Piqué, à l'affût, ne ratait pas l'occasion de relancer le Barça, juste avant la pause (43e).

Ter Stegen décisif

Séville ne se décourageait pas pour autant et sur un contre, Sarabia était tout près de doubler la mise, mais Marc-Andre ter Stegen sauvait son équipe (44e). Au retour des vestiaires, le Barça ne relâchait pas son emprise même si le rythme baissait nettement, et un une-deux ultra-rapide entre Dembélé et Suarez ne donnait rien, le gardien de Séville sortant proprement pour se saisir du ballon (51e). Puis Messi tentait aussi sa chance, mais Vaclik veillait encore.

C'est finalement Dembélé, grâce à un exploit personnel et un tir des 20 m, qui donnait un avantage définitif au Barça (78e), avant de céder sa place au revenant Arturo Vidal (86e). Dans le temps additionnel, Wissam Ben Yedder, entré en jeu à la 85e minute, obtenait une balle d'égalisation pour Séville, sur un penalty provoqué par une faute de ter Stegen sur un autre Vidal, Aleix. Mais le gardien allemand se rattrapait en repoussant la tentative de l'international français et le score en restait là. Avec un triplé à la clé pour le Barça.

(L'essentiel/afp)