Football

01 novembre 2020 21:09; Act: 01.11.2020 21:12 Print

Les conseils de Megan Rapinoe à Kylian Mbappé

La championne du monde américaine est très engagée socialement. Dans une interview, elle rappelle le rôle énorme que peuvent jouer les sportifs, et notamment l’attaquant du PSG, pour les jeunes générations.

storybild

Megan Rapinoe contre le Mexique. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Certains sportifs sont plutôt réticents à se faire entendre socialement, Megan Rapinoe n’est pas faite du même bois. D’autant plus que les élections approchent outre-Atlantique et que c’est justement le moment de faire entendre son avis. C’est dans ce cadre, mais aussi pour faire la promotion de son autobiographie (nommée «One Life») qui sera publiée le 12 novembre, que l’ailière américaine a accordé une interview à L’Équipe.

«Qu’il mesure l’impact qu’il peut avoir»

Une chose est sûre, Megan Rapinoe est engagée pour ce qu’elle croit juste. Durant l’entretien, la joueuse s’interroge notamment sur les rôles que ses homologues masculins pourraient jouer en fonction de leurs prises de position publiques. Elle souligne notamment, en parlant de Kylian Mbappé, «espérer qu’il mesure l’impact qu’il peut avoir. (…) Et comment cette influence peut se révéler formidable pour lui-même.»

Sans fustiger le jeune Français, elle insiste «Nous ne devons pas être timides.» Mais elle regrette la prudence de plusieurs grandes stars: «Elles pourraient faire tellement si elles décidaient d’utiliser leur prodigieux niveau de popularité pour lutter contre le racisme, par exemple. Je ne parle pas de porter un tee-shirt «Black Lives Matter», je parle d’aller plus loin.»

«Il est venu au monde avec un don hors du commun»

Mais pour l’Américaine, la prochaine génération de joueurs pourrait représenter une solution. Elle reprend son exemple de l’idole de la jeunesse: Kylian Mbappé. Selon elle, son aura a une influence considérable sur les jeunes et représente une énorme opportunité. «Il est venu au monde avec un don hors du commun qui lui permet de mener une vie hors du commun, très confortable… Peut-être peut-il se demander comment établir un équilibre, comment inspirer la jeunesse. J’espère qu’il comprend qu’il peut changer le monde, que ce n’est pas une idée en l’air. Parfois tu décides par toi-même de changer le monde, parfois ça te tombe dessus. Si tu veux être le roi, alors sois le meilleur roi possible.»

Le crack du football français est peut-être déjà sur la bonne voie, lui qui a lancé cette année sa propre association en début d’année. Il s’est aussi impliqué comme parrain d’autres organisations, ainsi qu’avec le mouvement «Black Lives Matter», sur les réseaux sociaux.

Un bon début peut-être, mais à en croire Megan Rapinoe, le plus dur reste à faire.

(L'essentiel/Thibaud Oberli)