Football

18 février 2020 19:02; Act: 19.02.2020 15:46 Print

Les entraînements dames de Chelsea adaptés aux règles

Le club anglais a décidé d'adapter ses entraînements aux cycles menstruels de ses joueuses. Une première au niveau mondial.

storybild

Chelsea devient le premier club au monde à adapter ses programmes d'entraînement aux cycles menstruels des joueuses.

Sur ce sujet
Une faute?

C'est une décision à la fois historique et pleine de bon sens, qui pourrait révolutionner le football féminin. Le Telegraph révèle que Chelsea a revu ses méthodes d'entraînement cet été pour les adapter aux cycles menstruels de ses joueuses. Emma Hayes, l'entraîneure de l'équipe féminine (pensionnaire de D1), est à l'origine de ce changement. «Les femmes ont toujours été traitées comme des petits hommes, indique-t-elle. Mais nous vivons chaque mois quelque chose de très différent d'eux et nous devons mieux le comprendre».

Après avoir noté que les cycles menstruels impactaient les performances sportives, elle s'est démenée pour que ses joueuses n'aient plus à s'entraîner comme des hommes mais en fonction des contraintes de leurs corps. L'idée étant de réduire les risques de blessures, plus élevés lors des périodes de règles, qui entraînent des fluctuations de poids ou encore une perte de coordination.

Une application pour suivre l'évolution des cycles

Dans les faits, le club anglais a mis au point une application intitulée FitrWoman, où les joueuses saisissent des informations sur leur santé menstruelle et leurs symptômes. Les membres du staff en prennent note et proposent ensuite des programmes individualisés.

Si la sélection américaine a bénéficié d'un suivi similaire lors de la Coupe du monde 2019, il s'agit d'une grande première en club. Tenant du titre en Ligue des champions, Lyon devrait emboîter le pas, toujours selon le Telegraph.

(L'essentiel/Sport-Center)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ronaldo 1998 le 19.02.2020 01:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non c est difficile les règles pour une femme il faut les respecter vous voulez faire comme en Inde les répudier pendant 7 jours

  • leo le 19.02.2020 12:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et l egalité homme femme alors?

  • Rollingeyes le 18.02.2020 19:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Égalité hommes-femmes... pfffff...

Les derniers commentaires

  • leo le 19.02.2020 12:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et l egalité homme femme alors?

  • Amélie le 19.02.2020 07:32 Report dénoncer ce commentaire

    Hommes/Femmes = humains = égalité !... Mais, pas dans la mentalité de tous les hommes ;-) Seulement, oui, voilà, une fois par mois, pendant plusieurs jours, notre corps subit un changement hormonal, qui nous permet de donner la vie, mais qui en même temps, peut nous affaiblir et nous faire prendre des risques au sport. Alors, je salue cette logique initiative, qui met en valeur le bon sens des hommes entraîneurs... merci !

  • Ronaldo 1998 le 19.02.2020 01:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non c est difficile les règles pour une femme il faut les respecter vous voulez faire comme en Inde les répudier pendant 7 jours

  • Rollingeyes le 18.02.2020 19:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Égalité hommes-femmes... pfffff...