Football

06 mars 2021 22:54; Act: 08.03.2021 11:40 Print

Les plus hauts salaires brillent par leur absence

Au Real Madrid, Gareth Bale gagne 750 000 euros par semaine, pendant qu’Eden Hazard empoche 480 000 euros.

storybild

Le Belge Eden Hazard (à dr.) n’a joué que 13 matches avec le Real Madrid, toutes compétitions confondues. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Au moment de signer les fiches de paie, le comptable du Real Madrid doit s’arracher les cheveux. Le joueur le mieux rétribué du club se nomme Gareth Bale. Le Gallois gagne 750 000 euros par semaine pour jouer avec Tottenham. Maigre consolation: le club londonien règle la moitié de la note.

Quant à Eden Hazard, depuis son arrivée en Espagne en juillet 2019, il peine à rentabiliser les investissements financiers placés sur lui. Le Belge, qui représente le coût salarial le plus important pour son club cette saison, a multiplié les blessures. Il n’a joué que 13 matches, toutes compétitions confondues.

Une facture de 2 857 euros de l’heure

Le salaire mensuel d’Eden Hazard s’élève à 480 000 euros par semaine, soit 68 571 euros par jour et 2 857 euros de l’heure, même lorsqu’il dort.

Pas vraiment à son poids de forme, privé de jeu depuis de longues semaines à cause d’une blessure musculaire, l’international belge devrait cependant revenir assez rapidement en jeu. C’est en tout cas qu’a déclaré dimanche son entraîneur Zinédine Zidane.

Karim Benzema sous-coté

En ce qui concerne les salaires, Sergio Ramos complète le podium avec 360 000 euros de gains hebdomadaires. Et… lui aussi est actuellement blessé.

Avec 192 700 euros gagnés par semaine, Karim Benzema n’est de loin pas à plaindre, mais il ne figure qu’en septième position au palmarès du Real Madrid.

Le Français de 33 ans, actuellement sur la touche en raison d’une blessure (un Madrilène de plus…), est pourtant une pièce maîtresse du jeu offensif de la Maison blanche. Cette saison en Liga, l’ancien Lyonnais comptabilise déjà douze buts et cinq passes décisives en 21 rencontres.

(L'essentiel/Claude-Alain Zufferey)