Manque de soutien

22 août 2018 14:24; Act: 22.08.2018 14:39 Print

Lewandowski tacle les dirigeants du Bayern

L'attaquant polonais du Bayern Munich a déploré le manque de soutien de ses patrons la saison dernière, au moment où il était critiqué par une partie de la presse.

storybild

Robert Lewandowski a été critiqué en fin de saison dernière. (photo: AFP/Oscar del Pozo)

Sur ce sujet
Une faute?

Le buteur polonais du Bayern Munich Robert Lewandowski s'est plaint du manque de soutien de ses dirigeants la saison dernière et a admis qu'il avait pensé quitter le club, dans une interview mercredi au magazine allemand Sport Bild. En avril et mai, «presque tout le monde m'a tiré dessus, je n'ai pas ressenti de soutien du club et je me suis senti abandonné. Je n'ai pas marqué de buts pendant deux ou trois matches importants et tout d'un coup c'était: feu à volonté sur Lewandowski», a déploré l'attaquant de 30 ans, meilleur buteur de Bundesliga la saison dernière (29 buts en 30 matches joués).

«Aucun des patrons ne m'a défendu», poursuit-il, taclant les deux hommes forts du club, le président Uli Hoeness et le président exécutif Karl-Heinz Rummenigge. «J'aimerais bien avoir une explication, une conversation ouverte entre hommes» avec eux, ajoute-t-il. Au printemps, Lewandowski est resté muet devant le but durant cinq matches consécutifs de Ligue des champions, et la presse l'a particulièrement critiqué après l'élimination en demi-finales contre le Real Madrid.

Lewandowski assure que son agent Pini Zahavi a alors été chargé de rendre publique sa volonté de changer de club. «C'était convenu avec lui. À ce moment-là, je ne me suis plus senti bien à Munich». Depuis, l'homme semble avoir noué une relation fructueuse avec son nouvel entraîneur Niko Kovac et retrouvé l'envie de gagner avec les champions d'Allemagne. Par ailleurs, «j'ai remarqué que les supporters étaient derrière moi, estime le Polonais. J'en conclus qu'on veut encore de moi. Mon cœur est à nouveau avec le Bayern». Encore lié au club pour les trois saisons à venir, Lewandowski assure qu'il ne «perd plus de temps à penser à partir à l'étranger».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Logique le 22.08.2018 23:49 Report dénoncer ce commentaire

    Il a raison !

  • Sylvie le 22.08.2018 16:46 Report dénoncer ce commentaire

    La "star " polonaise boude à la Cristiano Ronaldo?

  • RoGer le 23.08.2018 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Il aime de nouveau le Bayern après avoir reçu un gros chèque...

Les derniers commentaires

  • RoGer le 23.08.2018 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Il aime de nouveau le Bayern après avoir reçu un gros chèque...

  • Rien attendre le 23.08.2018 00:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut rien attendre de bon d'Uli Hoeness qui est passé par la case prison après des opérations douteuses en Suisse. Légalement il ne doit plus rien à personne, mais sa moralité est entachée. En plus il laisse tomber ses joueurs ? Bof bof Uli Hoeness.

  • Logique le 22.08.2018 23:49 Report dénoncer ce commentaire

    Il a raison !

  • Sylvie le 22.08.2018 16:46 Report dénoncer ce commentaire

    La "star " polonaise boude à la Cristiano Ronaldo?

    • LiNh le 22.08.2018 19:03 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est certainement pas un cas isolé. Mais de par son talent, on en parle forcément.... c'est bien souvent la marque des grands joueurs.