Football

20 juin 2019 16:23; Act: 20.06.2019 16:53 Print

Maxwell est accusé d'agression par sa femme

En plein divorce, le Brésilien, ancien joueur et désormais coordinateur sportif du PSG, est accusé d'agression physique par sa femme. Les faits dateraient de 2015.

storybild

Maxwell est convaincu de pouvoir prouver son innocence totale.

Sur ce sujet
Une faute?

Décidément, le Paris St-Germain est heurté de plein fouet par des affaires de mœurs. Après les accusations de viol portées contre Neymar par le mannequin Najila Trindade, c'est au tour de Maxwell (37 ans) d'être pris dans la tourmente. Plusieurs médias français rapportent en effet que l'ancien latéral gauche brésilien du PSG, resté au club parisien en tant que coordinateur sportif après sa retraite sportive en 2017, a été accusé d'agression par sa femme, Giulia Nagamine.

Selon elle, cette agression présumée aurait eu lieu en 2015, un an avant l'arrivée du premier de leurs quatre enfants. Ce litige éclate au moment où le couple traverse une période difficile, puisqu'une procédure de divorce est engagée entre Maxwell et Giulia Nagamine. Cette dernière a déposé plainte «pour plusieurs agressions» le 27 mars dernier, au commissariat de Belo Horizonte (État du Minas Gerais). Elle évoque deux doigts de pied fracturés, des coups de pied et des menaces verbales, selon le site d'information G1.

«Par respect pour la mère de mes enfants, je ne ferai plus aucun commentaire à ce sujet»

«Pour préserver l'intégrité des personnes concernées et les investigations, aucun détail ne sera divulgué publiquement», précise dans un communiqué la police civile de l'État du Minas Gerais. Le coordinateur sportif du PSG a immédiatement réagi. Il a publié un communiqué dans lequel il assure qu'il prouvera son «innocence totale».

«Je suis désolé de voir comment une personne avec qui j'ai vécu et qui est la mère de mes merveilleux enfants utilise la loi de façon détournée, a-t-il écrit. Pour le bien de mes enfants, je prouverai mon innocence totale et montrerai que tout cela est faux. Par respect pour la mère de mes enfants, je ne ferai plus aucun commentaire à ce sujet».

Reste à savoir les suites qui seront données à cette nouvelle affaire, dont le PSG se serait certainement bien passé.

(L'essentiel/Sport-Center)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vlad le chocolat le 20.06.2019 17:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attendez, il y a un truc que je ne comprends pas... il y a eu une agression avant la naissance du premier des 4 enfants? Donc, l'épouse agressée à fait des enfants à gogo pour après les avoir mis au monde, porter plainte? Il y a quelque chose qui m'échappe....

  • léa le 20.06.2019 21:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord....

Les derniers commentaires

  • léa le 20.06.2019 21:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord....

  • Vlad le chocolat le 20.06.2019 17:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attendez, il y a un truc que je ne comprends pas... il y a eu une agression avant la naissance du premier des 4 enfants? Donc, l'épouse agressée à fait des enfants à gogo pour après les avoir mis au monde, porter plainte? Il y a quelque chose qui m'échappe....