Ligue 1

30 août 2019 21:17; Act: 30.08.2019 23:54 Print

Même privé de ses stars, Paris est trop fort pour Metz

Le FC Metz a subi une défaite logique contre le PSG (0-2), vendredi, à Saint-Symphorien. Pourtant Neymar, Cavani et Mbappé n'étaient pas là.

storybild

Habib Maïga et les Messins n'ont rien pu faire face au PSG d'Idrissa Gueye. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

Sur ce sujet
Une faute?

Même privé de ses superstars blessées Mbappé et Cavani, et toujours sans Neymar, le PSG reste une machine de guerre à l'échelle de la Ligue 1. Le promu messin a pu l'apprendre à ses dépens avec une défaite nette (0-2) en ouverture de la 4e journée de Ligue 1 vendredi.

Tout a mal commencé par les hommes de Vincent Hognon, et ses joueurs pourront regretter ce pénalty concédé par Fofana dés la 10e minute suite à une belle combinaison parisienne sur corner. Avec Paris, les erreurs se paient cash et Di Maria ne s'est pas fait prier pour transformer la sentence.

Privés de la possession mais ne concédant finalement que peu d'occasions, les Grenats ont en réalité pris une vraie leçon d'efficacité, Eric Choupo-Moting creusant l'écart d'une tête imparable avant la mi-temps.

Le PSG pas vraiment mis en danger

Dur pour des Messins qui ont pourtant montré de l'allant, à l'image d'Habib Diallo, le Grenat le plus dangereux avant la pause, auteur de deux beaux enchaînements (15e, 22e).

A 2-0, la tâche était bien trop compliquée pour des Lorrains, qui ont au moins eu le mérite de ne jamais se résigner. Un tir contré de N'Guette, un coup franc de Boulaya et une belle frappe de Gakpa repoussée par Bulka (85e), insuffisant toutefois pour faire douter les champions de France en titre, qui ont passé toute la deuxième mi-temps à gérer leur avance.

Dommage pour les Messins, qui ont toutefois pu engranger de l'expérience pour les futures rencontres de Ligue 1. Le maintien ne s'obtiendra de toute façon pas contre le PSG, mais face aux autres équipes forcément plus abordables. Rendez-vous après la trêve internationale à Bordeaux.

À trois jours de la fin du mercato, Leonardo s'est exprimé sur Neymar:

(Thomas Holzer/L'essentiel)