Ligue 1

17 janvier 2018 20:36; Act: 18.01.2018 09:39 Print

Metz corrige Saint-​​Étienne et se donne de l'espoir

Le FC Metz a poursuivi sa mission commando pour le maintien en Ligue 1 en corrigeant Saint-Étienne (3-0), mercredi soir, lors de la 21e journée.

storybild

Le FC Metz n'a plus que 7 points de retard sur Lille, premier non relégable.

Sur ce sujet

Solidité, détermination et précision. Cette fois-ci, c’est officiel: le FC Metz est bel et bien métamorphosé. Après un début de saison catastrophique, les Grenats ont enchaîné un cinquième match sans défaite en Ligue 1 grâce à une victoire probante face à Saint-Etienne.

La fragile défense des Verts n’a résisté qu'un peu plus d'une dizaine de minutes aux assauts grenats. Le temps pour la recrue Danijel Milicevic de profiter d’une énorme bourde pour obtenir un pénalty, transformé par Rivière (12e, 1-0). Quelques minutes plus tôt, le buteur avait vu sa tête sauvée sur la ligne par Hamouma (7e). Sentant la panique à bord du navire stéphanois, les hommes de Frédéric Hantz ont gardé le pied sur l’accélérateur. Matthieu Dossevi en a profité pour doubler la mise sur un excellent service de Nolan Roux (16e, 2-0).

Tous les espoirs sont à nouveau permis

Les Verts auraient alors dû complètement sombrer, mais le gardien Jessy Moulin leur permettait de garder encore un peu la tête hors de l’eau. Le portier stéphanois sauvait les meubles devant Palmieri (18e), puis effectuait de nouveaux arrêts réflexes sur une double occasion du duo Roux-Rivière (21e) et sur une reprise à bout portant de Rivière (27e). Seul le gardien Eiji Kawashima n’avait pas encore participé à la fête côté messin. L’entrée en jeu de Robert Beric (39e) allait changer la donne. Le gardien japonais remportait son face à face avec l’attaquant des Verts, puis se jetait devant Hamouma pour éviter la réduction du score (44e).

Au retour des vestiaires, alors que Saint-Étienne tentait péniblement de mettre la pression sur le FC Metz, Kawashima boxait aussi une frappe enroulée de Perrin (57e). Si la partie s’équilibrait, Rivière parvenait néanmoins toujours et encore à se défaire du marquage. Mais sa tête filait juste à côté (61e). L’attaquant était dans la foulée remplacé par Ibrahima Niane et l’équipe messine perdait un peu de son poids offensif. Mais sur un long centre de Palmieri, Milicevic remisait de la tête pour Roux, qui tuait le match en inscrivant son septième but de la saison en L1 (78e, 3-0). Le fiasco était total pour les Verts, qui perdait ensuite Hernani, exclu suite à un deuxième carton jaune. Grâce à ce succès, le FC Metz revient à six points de la place de barragiste. Tous les espoirs sont à nouveau permis.

Lyon passe 2e

Dans les autres rencontres de 19h, Lyon s'est imposé à Guingamp deux buts à zéro, grâce à des réalisations de Fékir et d'Aouar. Une belle opération pour les Lyonnais qui s'installent à la 2e place du classement. Rennes s'est imposé à Lille (1-2). Angers a pour sa part aisément dominé Troyes (3-1) sur son terrain. Enfin, Amiens et Montpellier d'un coté, et Nantes et Toulouse de l'autre, ont partagé les points (1-1).

(Philippe Di Filippo/ L'essentiel)