Football

09 octobre 2021 18:01; Act: 09.10.2021 19:08 Print

Newcastle fait rager et rêver beaucoup de monde

Les Magpies ont été rachetés par un fonds saoudien. De l'espoir pour les supporters locaux et une concurrence déloyale ainsi qu'un nouveau coup de canif dans les droits de l’homme.

storybild

Les supporters de la «Toon Army» sont heureux. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le football sait à quoi s'attendre. Quand des états du Golfe se payent des clubs, c'est rarement pour rigoler. Manchester City et le Paris St-Germain étaient des clubs «moyens», avant de prendre un envol irrésistible grâce aux pétro-gazo-dollars et à un fair-play financier que les avocats se sont fait un malin plaisir à démonter devant les instances. Pas suffisant pour remporter la Ligue des champions, toutefois...

Newcastle vient de passer en mains saoudiennes et les voix se sont d'abord élevées contre le portrait même du repreneur venu d'Arabie Saoudite. «Sous Mohammed ben Salmane, la situation des droits humains en Arabie saoudite reste désastreuse – les critiques du gouvernement, les militants des droits des femmes, les militants chiites et les défenseurs humains étant toujours harcelés et emprisonnés, souvent à l’issue de procès manifestement inéquitables», a déclaré le directeur général d’Amnesty UK, Sacha Deshmukh.

L’Arabie saoudite poursuit deux objectifs, «politiques et économiques», selon Mohamed Mandour, journaliste. «Politiquement, les Saoudiens améliorent leur image, notamment car ils sont accusés de violations des droits humains, a-t-il dit à l’AFP. Grâce à cet achat, ils souhaitent blanchir leur réputation, pas leur argent. On connaît leur argent, mais c’est leur réputation qui est mise à mal en Occident».

Les supporters locaux, eux, n'en ont cure, ou presque. Ils se réjouissent déjà du départ de l'ancien président Mike Ashley. Ce dernier n'a jamais réussi à replacer ce club quatre fois champion d'Angleterre - la dernière fois en 1927 - et six fois vainqueur de la Cup - la dernière fois en 1955 - sur la carte du football anglais. L'ancienne équipe de la légende Alan Shearer a été reléguée à deux reprises en 2009 et en 2016, avant de remonter dans la foulée.

Désormais, la «Toon Army» a des étoiles dans les yeux et voudrait que ce soit celles de la Champions League. Un article du Telegraph a promis que le club pouvait dépenser près de 200 millions d'euros dès cet hiver, sans se mettre en danger vis-à-vis du moribond fair-play financier et que les nouveaux propriétaires étaient même capables de claquer 300 millions sans ciller. Du coup, les supporters sont pris en flagrant délit de jouer (et de tricher) au populaire jeu Football Manager, mais dans la vie réelle.

Il faut dire qu'Amanda Staveley, la femme d'affaires qui chuchote à l'oreille des Saoudiens, leur a vendu pas mal de rêve, assurant que des joueurs de «classe mondiale» allaient arriver. Les médias anglais, eux, font leurs choux gras des multiples rumeurs qui fusent dans tous les sens. Le Daily Telegraph indique ainsi que le sort du coach actuel Steve Bruce est déjà scellé. Il va prendre 10 millions d'euros pour faire ses bagages. Qui lui succédera? Le Sun dit qu'Antonio Conte a refusé le poste... Alors au tour de Paulo Fonseca? De Steven Gerrard? De Frank Lampard?

Du côté des joueurs, de nombreuses équipes impactées par le Covid espèrent que Newcastle viendra se servir chez eux et passera à la caisse pour des prix largement supérieurs au triste marché des transferts actuels. En France, notamment, dans une Ligue 1 désargentée et de toute façon habituée à vendre ses meilleurs joueurs en Premier League, on trépigne.

Des grandes écuries, elles, regardent aussi tout cela avec envie, histoire d'envoyer leurs salaires mirobolants dans le comté métropolitain de Tyne and Wear. Le FC Barcelone espère ainsi vivement se délester de son milieu sur le déclin Philippe Coutinho, tandis que le Paris St-Germain attend avec impatience une offre pour son attaquant Mauro Icardi, qui n'a plus sa place au Parc des Princes. La Juventus, de son côté, ne serait pas contre laisser filer le Gallois Aaron Ramsey et son gros salaire.

Le début du mercato, c’est dans un peu moins de trois mois! Mais pendant ce temps-là, dans la vie réelle, les «Magpies» sont avant-derniers de Premier League avec trois petits points au compteur, installés entre Burnley et Norwich City. Les étoiles de la Ligue des champions, ce n'est pas pour tout de suite...

(L'essentiel/Robin Carrel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • entre guillemets le 10.10.2021 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Messi l avait pas vu venir celle la ...vends villa tres haut se gamme architecte paris 16 eme fraichement decoree

Les derniers commentaires

  • entre guillemets le 10.10.2021 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Messi l avait pas vu venir celle la ...vends villa tres haut se gamme architecte paris 16 eme fraichement decoree