Football/Politique

07 novembre 2019 10:17; Act: 07.11.2019 12:09 Print

«Nos athlètes sont victimes de lynchage»

Le président Recep Tayyip Erdogan accuse l'UEFA d'avoir adopté une «attitude discriminatoire», après les saluts militaires des joueurs turcs de football.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le président turc Recep Tayyip Erdogan accuse l'UEFA d'avoir adopté une «attitude discriminatoire» contre la Turquie, pour avoir ouvert une enquête disciplinaire après les saluts militaires effectués par ses joueurs lors de matches disputés en pleine offensive turque dans le nord de la Syrie. «Les athlètes qui représentent notre pays à l'étranger sont victimes d'une campagne de lynchage depuis le début de l'opération», a déclaré M. Erdogan, lors d'une conférence de presse, à Ankara.

«Nous rejetons l'attitude discriminatoire, injuste et politique à l'encontre de notre équipe nationale et nos clubs», a-t-il ajouté. L'UEFA a annoncé le 15 octobre l'ouverture d'une enquête disciplinaire visant la Turquie et portant sur une potentielle «provocation politique», à la suite des saluts militaires effectués par ses joueurs lors de matches contre l'Albanie et la France, qualificatifs à l'Euro-2020.

Les joueurs de l'équipe de Turquie ont effectué un salut militaire après avoir égalisé contre l'équipe de France, le 14 octobre, à Paris, un signe de soutien aux militaires participant à l'offensive d'Ankara contre les forces kurdes dans le nord de la Syrie. Ce geste a suscité l'indignation en France.

(L'essentiel/afp)