Football

24 juin 2020 17:37; Act: 24.06.2020 18:12 Print

«On m'a dit que je devais mourir et mes enfants aussi»

Après un incident survenu sur les réseaux sociaux l’année dernière, la femme de Jamie Vardy attaque l’épouse de Wayne Rooney en justice.

storybild

Rebekah Vardy (au centre), lors de la Coupe du monde 2018 en Russie. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Rebekah Vardy, épouse du joueur de Leicester City, Jamie Vardy, attaque en justice pour diffamation Coleen Rooney, femme du joueur de Derby County, Wayne Rooney. L’incident entre les deux femmes remonte à octobre 2019. Coleen Rooney avait alors accusé Rebekah Vardy de divulguer des informations privées au journal The Sun.

Pour confronter Mme Vardy, Coleen Rooney avait élaboré un plan précis, dont elle avait publié les détails sur les réseaux sociaux.

«Je sais de qui viennent les fuites»

«Depuis quelques années, une personne que j’autorisais à suivre mon compte personnel sur Instagram a continuellement informé le journal The Sun à propos de mes publications privées, a expliqué Coleen Rooney dans une publication datée du 9 octobre 2019. Beaucoup d’informations sur ma vie privée ont été dévoilées sans ma permission».

«En essayant de trouver qui était cette personne, j’avais une suspicion. J’ai eu alors une idée. J’ai empêché l’accès à mes publications à tous mes contacts, sauf un. Dans les mois qui ont suivi, j’ai posté une série de fausses histoires pour voir si elles allaient être reprises par le journal. Et elles l’ont été!».

«Ça a été difficile de garder tout cela pour moi, mais c’est ce que je devais faire. Je sais désormais avec certitude de qui viennent les fuites. J’ai fait des captures d’écran et une seule personne apparaît comme ayant vu mes publications. Cela provient… du compte de Rebekah Vardy».

Menaces de mort

Dans la foulée, Rebekah Vardy avait clamé son innocence et écrit personnellement à Coleen Rooney. Elle avait également affirmé avoir reçu des menaces de mort sur les réseaux sociaux après ces accusations et avoir souffert de graves crises d’angoisse.

«On m’a dit que je devais mourir, que mes enfants devaient mourir, que mon futur enfant devait mourir. C’est intolérable», avait raconté à l’époque au Daily Mail Mme Vardy, enceinte de sept mois.

Il y a un mois, les deux femmes avaient tenté de régler l’affaire lors d’une audience de conciliation, sans succès. Selon le Daily Mail, Rebekah Vardy réclamerait 1 million de livres de dommages et intérêts à Mme Rooney.

(L'essentiel/Sport-Center)