Football - Ligue des champions

24 février 2021 13:00; Act: 24.02.2021 14:38 Print

Pep Guardiola face à son Everest

Lancé vers le titre en Angleterre avec City, Pep Guardiola retrouve une Ligue des champions, où ses échecs répétés sont la seule ombre à sa réputation d’entraîneur à succès.

storybild

Pep Guardiola a retourné ses détracteurs en championnat. Et en C1? (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Délocalisé à Budapest, en raison de restrictions à l’entrée en Allemagne pour lutter contre la propagation des nouveaux variants de Covid-19, ce choc Mönchengladbach - Manchester City ressemble presque à un amuse-bouche pour l’ogre anglais. Ses 10 points d’avance en Premier League, sa phase de poule quasi-parfaite avec 16 points pris sur 18, 13 buts marqués et un seul encaissé, tendent à faire de City un favori de la compétition.

Une posture qui n’a pas souvent souri à Pep Guardiola qui, depuis deux trophées remportés avec Barcelone (2009, 2011), a régulièrement connu, avec le Bayern Munich ou City, des «ratés» spectaculaires, avec des choix stratégiques controversés, comme lors de l’élimination en quart de finale face à Lyon l’an dernier (3-1).

Rotation forcée

Mais la force dégagée cette année par son équipe, qui reste sur 18 victoires consécutives, toutes compétitions confondues, laisse penser qu’il a peut-être trouvé la bonne formule, et qu’il n’a aucune raison d’en changer. Encore en lice dans quatre compétitions et confronté à un calendrier infernal, le Catalan pourrait réserver des surprises dans sa composition d’équipe, contre des Allemands qui n’ont plus atteint ce stade de la compétition depuis leurs glorieuses épopées de la fin des années 1970.

«Avec désormais un match tous les trois jours et des voyages, je vais devoir faire tourner l’équipe. C’est impossible de suivre ce rythme», a admis Guardiola, après la victoire sur le terrain d’Arsenal (1-0) dimanche. Mais son effectif semble plus riche et cohérent que les années précédentes, avec des deuxièmes, voire des troisièmes choix, à presque tous les postes, qui élargissent sa palette d’options.

Les esprits chagrins affirmeront que le City de 2020/2021 est moins brillant que l’équipe championne d’Angleterre en 2018 et 2019, à l’image de sa victoire face aux Gunners, où le dernier quart d’heure du match a été géré, plutôt que de chercher à porter le coup fatal à l’adversaire.

«Le printemps pas encore là»

Ce «pragmatisme» se traduit notamment par davantage de victoires par un but d’écart – 6 en championnat en 25 journées, autant que sur toute la saison dernière – et moins de succès par trois buts d’écart (4 contre 14). Mais il pourrait aussi être l’élément manquant qui permettrait au City de Guardiola de franchir enfin la barre des quarts de finale, sur laquelle il est venu buter avec obstination ces dernières années.

Guardiola sait toutefois que les écueils seront nombreux et que tout ne dépendra pas que de ses choix. «Évidemment que nous sommes fiers de ce que nous avons fait jusqu'ici, mais nous ne sommes qu’en février. Le printemps n’est pas encore là», et c’est la saison où se remportent les titres, a souligné le technicien, il y a quelques jours. Il sait bien aussi que la belle série des Citizens se terminera un jour. «C’est le moment où j’attendrai une réaction de mon équipe», a-t-il averti.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Titus le 24.02.2021 20:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut pas déconner Monchengladbach c'est pas le Bayern ou Dortmund non plus.

Les derniers commentaires

  • Titus le 24.02.2021 20:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faut pas déconner Monchengladbach c'est pas le Bayern ou Dortmund non plus.