Football

15 octobre 2021 18:09; Act: 16.10.2021 13:32 Print

Pour Klopp, «l'argent n'achète pas le succès»

Avant les matchs du week-end en Premier League, Jürgen Klopp a dit ce qu’il pensait du rachat du club anglais de Newcastle par un fonds saoudien.

storybild

Jurgen Klopp. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L’entraîneur de Liverpool, Jurgen Klopp, a averti Newcastle que l’«argent n’achète pas le succès» vendredi, quelques jours après le rachat des «Magpies» par un fonds saoudien. «Ce que cela signifie pour le football? Il y a quelques mois, la création d’une Super Ligue a posé problème, à juste titre. Mais là, il s’agit de construire une super équipe, avec des places garanties en Ligue des champions dans quelques années», a commenté en conférence de presse l’Allemand, à la veille du déplacement des «Reds» à Watford, pour la 8e journée de Premier League.

«Les fans de Newcastle vont adorer ça, mais l’argent n’achète pas le succès. Ils ont de l’argent pour faire des erreurs, mais ils finiront par arriver à leurs fins» a-t-il néanmoins ajouté. En difficulté en championnat (19e), Newcastle a pour ambition de retrouver les sommets depuis l’officialisation de son rachat, le 7 octobre, pour un montant de 305 millions de livres sterling, par un fonds saoudien présidé par le prince héritier Mohammed ben Salmane.

«Préoccupations sur les droits de l'homme»

L’accueil de ce nouveau propriétaire a fait grincer des dents du côté d’Amnesty International, qui l’a décrit comme «un coup dur pour les défenseurs des droits de l’homme». L’Arabie saoudite a fait l’objet d’une condamnation internationale, après le meurtre brutal du dissident saoudien et journaliste, Jamal Khashoggi, dans le consulat du royaume à Istanbul, il y a trois ans.

«J’attendais des déclarations officielles de Richard Masters (NDLR: directeur général de Premier League) car il y a des préoccupations concernant les droits de l’homme, c’est évident» a poursuivi Klopp. Newcastle débutera une nouvelle ère dimanche en recevant Tottenham (17h30). Après les Émirats arabes unis et le Qatar, propriétaires respectivement de Manchester City et du Paris Saint-Germain, le royaume saoudien est le dernier pays du Golfe en date à s’offrir un club de football.

(L'essentiel/AFP)