Football

26 septembre 2019 08:34; Act: 26.09.2019 10:02 Print

Psychodrame dans la cage en Allemagne!

Rien ne va plus entre Manuel Neuer et Marc-André ter Stegen. Et le président du Bayern met de l'huile sur le feu.

storybild

Neuer (à d.) et Ter Stegen veulent être n°1 avec la Mannschaft.

Sur ce sujet
Une faute?

Un échange acrimonieux entre Neuer et ter Stegen, des propos incendiaires du président du Bayern Uli Hoeness, et le flegme un rien dédaigneux de Joachim Löw: la rivalité entre les deux meilleurs gardiens allemands a tourné au psychodrame ces derniers jours.

Dernier épisode en date: le sanguin président Hoeness, cité mercredi par Sport Bild, a menacé de ne plus mettre ses internationaux à la disposition de la sélection si son gardien Manuel Neuer était déchu de son statut de numéro un au profit du Barcelonais Marc-André ter Stegen. Quelque heures après la publication de ces déclarations, qui dataient de plusieurs jours, le Bayern a cependant fait profil bas. Ce sont des propos que M. Hoeness «ne tiendrait plus aujourd'hui, avec le recul», a affirmé la présidence du club.

La frustration de ter Stegen

Tout commence mi-septembre, avec une interview donnée en Espagne par le portier des blaugrana à l'issue du dernier rassemblement de l'équipe nationale. Le joueur de 27 ans y exprime sa frustration d'être resté sur le banc pour les deux matches de qualification à l'Euro 2020, contre les Pays-Bas (défaite 4-2) et l'Irlande du Nord (victoire 2-0).

«Ce voyage avec la sélection a été un rude coup pour moi», lâche-t-il. «Ce n'est pas facile de trouver une explication. Je donne le meilleur de moi-même à chaque match pour rendre la décision plus difficile». Mais ter Stegen a beau briller avec son club, rien n'y fait. Depuis le Mondial, il n'a joué qu'un match et demi sous le maillot aux quatre étoiles, en amical.

Neuer lui répond

Neuer l'indéboulonnable apprécie moyennement que son rival étale ses états d'âme: «Je ne sais pas si c'est indispensable et si ça aide l'équipe. Nous autres gardiens devons aussi nous serrer les coudes», tacle le Munichois de 32 ans, champion du monde 2014.

Double réponse de ter Stegen quelques jours plus tard à l'occasion du déplacement de Barcelone à Dortmund en Ligue des champions (0-0). En salle de presse: «Je ne pense pas que Manu doive s'exprimer sur mes propres sentiments et les juger. Ses propos sont inopportuns». Et sur le terrain: un penalty arrêté, et un match énorme qui sauve les Catalans d'une défaite.

C'est là que Hoeness entre en jeu, avec sa délicatesse coutumière: lui qui n'aime rien tant que montrer que le Bayern est une grande famille, fait mine de croire que son gardien est agressé. Et délivre une tirade destinée à passer dans l'histoire burlesque du «FC Hollywood», l'un des surnoms du Bayern.

La délicatesse d'Ueli Hoeness

Extraits: «Manuel Neuer est le meilleur et ter Stegen n'a absolument aucun droit en équipe nationale». «Ter Stegen salit un sportif totalement irréprochable comme Manuel Neuer». «On présente Manuel comme une vieille chose qui va s'arrêter après l'Euro 2020. Certains vont être étonnés. S'il continue comme ça, il va jouer encore cinq ans et ter Stegen d'ici là aura certainement déjà une barbe grise».

Et de s'adresser directement à la Fédération allemande: «J'attends qu'ils prennent ce Monsieur ter Stegen entre quatre yeux et qu'ils lui expliquent que ça ne doit pas se passer comme ça».

Löw, le gentleman sélectionneur, pondéré en toutes circonstances, l'a pris de haut: «Je ne me laisse pas influencer par ce genre de choses. Ça me laisse totalement serein pour regarder vers l'avenir». Neuer, lui, a décidé de fermer le ban, et de ne plus commenter les éructations de son président: «L'affaire est close, j'ai dit ce que j'avais à dire».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Wolfgang le 26.09.2019 13:00 Report dénoncer ce commentaire

    La malaise allemand est justement le fait que le président du Bayern Munich intervient dans les affaires de l'équipe nationale. Le DFB a un staff qui est responsable et n'a pas besoin des conseils et des ordres d'un arrogant Bavarois. Lorsque Löw a écarté cinq joueurs de l'équipe, aucun club n'a riposté .. sauf lui! Pour le football allemand il vaut mieux que Hoeness se taise, laisse faire les vrais responsables et s'occupe de son club à lui. Quant à la dispute entre les gardiens, elle ne date pas de hier et depuis quelques semaines Neuer réfléchit à quitter la sélection nationale...donc..

  • Unicorn le 26.09.2019 15:16 Report dénoncer ce commentaire

    L'allemagne est en train de retomber dans ses travers d'il y a vingt ans, un peu comme à la FLF, les petites querelles, les jalousies, les égo surdimensionnés nous en enlèvent le plaisir de les suivre.

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 26.09.2019 15:16 Report dénoncer ce commentaire

    L'allemagne est en train de retomber dans ses travers d'il y a vingt ans, un peu comme à la FLF, les petites querelles, les jalousies, les égo surdimensionnés nous en enlèvent le plaisir de les suivre.

  • Wolfgang le 26.09.2019 13:00 Report dénoncer ce commentaire

    La malaise allemand est justement le fait que le président du Bayern Munich intervient dans les affaires de l'équipe nationale. Le DFB a un staff qui est responsable et n'a pas besoin des conseils et des ordres d'un arrogant Bavarois. Lorsque Löw a écarté cinq joueurs de l'équipe, aucun club n'a riposté .. sauf lui! Pour le football allemand il vaut mieux que Hoeness se taise, laisse faire les vrais responsables et s'occupe de son club à lui. Quant à la dispute entre les gardiens, elle ne date pas de hier et depuis quelques semaines Neuer réfléchit à quitter la sélection nationale...donc..