Football

22 mai 2020 21:40; Act: 22.05.2020 21:42 Print

Quand Cincinnati se trompe de coach...

Le club du championnat nord-américain de MLS n’a pas publié la bonne photo pour annoncer l’arrivée de son nouvel entraîneur, Jaap Stam.

storybild

A gauche Tinus van Teunenbroek, à droite Jaap Stam. (photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

C’est à croire que le FC Cincinnati l’a fait exprès pour attirer tous les projecteurs sur lui. Jeudi, le club de Major League Soccer a annoncé l’arrivée sur son banc en qualité d’entraîneur en chef de l’ex-rugueux défenseur Jaap Stam. Le Néerlandais aux 67 sélections avec les Oranje, qui a notamment fait les beaux jours de Manchester United à la fin des années nonante, a paraphé un bail d’une année et demie avec la franchise de MLS.

Mais au moment de diffuser la nouvelle sur les réseaux sociaux, le club américain n’a pas publié la bonne photo de son futur coach. Elle a utilisé le visage d’un compatriote de Jaap Stam, Tinus van Teunenbroek, entraîneur des jeunes chez l'Ajax Amsterdam, mais avec qui il faut reconnaître que la ressemblance – crane chauve et barbe de trois jours – est plutôt frappante.

Forcément, la Toile n’a pas mis longtemps à se rendre compte de cette erreur – volontaire? Et les autres clubs de MLS se sont gentiment moqués: Colombus a félicité celui qui a débuté sa carrière d'entraîneur à Reading en D2 anglaise (2016-18) avant d’enchaîner au PEC Zwolle et à Feyenoord (2019) en postant une photo de Jason Statham, oui l’acteur, alors que le Dynamo Houston a choisi le Genevois Philippe Senderos.

Mais toute est bien qui finit bien puisque le FC Cincinnati a remis un peu d’ordre sur sa page twitter avant de poster une vidéo où l’on retrouve les premiers mots de Jaap Stam dans son nouveau costume américain. Voilà qui est plus classique.

(L'essentiel/Jérémy Santallo)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.