Football

11 mars 2020 20:05; Act: 11.03.2020 20:07 Print

Quand Klopp fait la leçon à un journaliste

Interrogé sur le coronavirus, Jürgen Klopp a démontré qu'il était avant tout un citoyen engagé.

storybild

Jürgen Klopp a tenu à mettre les points sur les "i".

Sur ce sujet
Une faute?

Être le meilleur coach du monde ne saurait libérer de ses devoirs élémentaires de citoyen. Voilà en substance ce que Jürgen Klopp a essayé d'expliquer à un journaliste espagnol qui l'interrogeait sur les risques liés encourus par les footballeurs en ces temps d'épidémie de coronavirus. «Vous me posez la question, mais vous êtes venu de Madrid en avion, alors qu'ils y ont fermé les écoles et les universités. Restez-y, a lancé le technicien allemand de Liverpool. Vous pensez que le foot vaut la peine de voyager. Mais il ne va rien régler. La situation est telle que nous sommes tous concernés.»

Et Jürgen Klopp de poursuivre en remettant à sa juste place le match qui va opposer son équipe à l'Atlético Madrid, mercredi soir. «Nous jouons au football parce que c'est notre métier. Le vôtre, c'est de le raconter et j'espère que vous vous y prenez mieux que lorsque vous posez des questions. Parce que c'est là que je m'énerve: vous sous-entendez que nous encourons un risque. Mais vous? Tous les jours, vous parlez à des gens, souvent à une très petite distance; ce que je ne fais pas. Êtes-vous inquiets?»

Tous égaux devant nos responsabilités

Il est sans doute important d'écouter attentivement la tirade de Jürgen Klopp. Que dit-elle au fond? Que face à la menace du coronavirus, il ne doit pas y avoir de gens ou de groupes de personnes qui se sentent assez protégés pour échapper à l'effort public. «Jouer au foot n'est pas si spécial. Il s'agit juste d'un jeu, insiste "Kloppo". Nous ne sommes pas une société, on fait partie de la société.»

Tous égaux devant les responsabilités qui découlent de cette maladie. Merci Jürgen Klopp pour ce rappel.

(L'essentiel/Sport-Center)