Problèmes plus graves

06 mars 2018 07:35; Act: 06.03.2018 13:42 Print

Quand les Brésiliens en ont marre de Neymar

L'opération de Neymar mobilise les médias du monde entier, mais au Brésil, une partie de la population préférerait que l'attention soit portée sur les problèmes du pays.

storybild

Autour de l'hôpital ultramoderne où a été opéré Neymar, la réalité est bien différente... (photo: AFP)

Sur ce sujet

Le talent de la star de la Seleçao n'est pas remis en cause, mais il pâtit de son image d'enfant gâté. Le joueur le plus cher de l'histoire a été opéré samedi à l'hôpital Mater Dei de Belo Horizonte, un établissement privé ultramoderne où une aile entière lui a été réservée. Mais de l'autre côté de la rue, les futures mamans qui vont accoucher dans la maternité publique Odete Valadares sont loin de bénéficier d'un tel confort. Comme la plupart des hôpitaux publics au Brésil, la maternité est en sous-effectif et manque de toutes sortes d'équipements, notamment de lits.

Au Mater Dei, les murs sont immaculés, les vitres teintées donnent à l'établissement un air d'immeuble d'affaires huppé. Son toit est qui plus est muni d'un hélipad, que Neymar a utilisé pour quitter les lieux, direction une villa en bord de mer évaluée à 8 millions d'euros. En face de l'hôpital privé, les parois rose pâle de la maternité publique sont totalement décrépites, recouvertes de tags et plusieurs fenêtres sont brisées. «Il manque des lits dans le secteur d'urgence des nouveau-nés pour répondre à la demande. Parfois, les mères doivent se coucher sur des brancards», a raconté un médecin de la maternité, dans un message publié sur Facebook le jour de l'opération de Neymar.

«Nous souffrons tellement ici»

«À 50 mètres d'ici, à l'hôpital Mater Dei, Neymar va se faire opérer d'un orteil (...). Des hélicoptères survolent la zone sans arrêt et les médias ne parlent que de ça, alors qu'ici, nos patientes doivent attendre des heures pour se faire soigner», ajoute-t-il, jugeant la situation «honteuse» et déplorant un «manque de compassion». Pourtant, malgré la présence de dizaines de caméras des heures durant devant l'hôpital Mater Dei, la blessure de Neymar n'a jamais fait la une des journaux au Brésil, même des quotidiens sportifs.

«La santé est en crise (...) et nous avons aussi de gros problèmes d'insécurité qui n'ont pas l'attention qu'ils méritent dans les médias», a expliqué Priscila Silveira, fonctionnaire de 28 ans habitant à Belo Horizonte. Le Brésil a l'un des plus forts taux d'homicides au monde et compte, après deux ans d'une récession historique dont il s'extrait à peine, plus de 12 millions de chômeurs.

«Pour nous, c'est compliqué de voir que nous avons une figure publique si importante à l'étranger comme Neymar dans les médias, alors que nous souffrons tellement ici, avec des agressions tous les jours, l'éducation de mauvaise qualité, sans compter les problèmes de corruption», déplore Aderaldo Pulquerio, ouvrier de maintenance de 47 ans.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Primo le 06.03.2018 09:22 Report dénoncer ce commentaire

    Tant qu'il y aura des personnes pour acheter des maillots à 120€ et des chaussures de foot à 230€ le monde du football business n'aura rien à craindre.

  • Aristoteavéraisin le 06.03.2018 07:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ya pas que les brésiliens qui en ont marre de sa majesté....

  • JeanMert le 06.03.2018 09:37 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin, le PSG débarrassé de son boulet ( sur le terrain) aura peut-être une chance contre le Réal avec vraie attaque cavani, bappé et di maria, car honnêtement quand Neymar avait le ballon, il ne le donnait pas, il voulait marquer tout seul.

Les derniers commentaires

  • PATRIOT le 06.03.2018 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    A tous les supporters francais du PSG: Je vous comprends votre mecontentement, mais quand il est la vous etes aussi contents non ? J'ai vu sur place quelques matches dernièrement et les supporters chantent et félicitent Neymar souvent... Neymar c’était un enfant pauvre des bidonvilles qu'il a déjà tout gagne, Champions League, Or Olympique, championnats espagnols, Mondiaux -17, championnats brésiliens etc. etc., en attendant la retraite de Messi et Ronaldo il va s'amuser vu qu'il n'a plus besoin de travailler...La seule que l’intéresse c'est la la 6e Coupe du Monde !

  • RamBo le 06.03.2018 12:43 Report dénoncer ce commentaire

    Mais c'est honteux, en tout cas !

  • dieux le 06.03.2018 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    Y font semblant de se blesser? je rêve pincez moi!

  • trop de bla bla le 06.03.2018 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ne vous laissez pas manipuler par les médias, aillez votre propre opinion!!!

  • Yumi Bear le 06.03.2018 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis pas fun de paris, mais ce soir j aimerais bien qu il gagne!!! Comme ça il remarqueront que Neymar ça ne sert à rien que pour la pub!!