Foot/D2 allemande

26 novembre 2017 15:39; Act: 27.11.2017 09:56 Print

Saibene remporte son duel avec Strasser

Jeff Saibene, coach de Bielefeld, a remporté son duel (0-2) avec homologue luxembourgeois du FC Kaiserslautern Jeff Strasser, dimanche, lors de la 15e journée de D2 allemande.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Plus qu’un match de la 15e journée de D2 allemande, au-delà des enjeux comptables au classement, ce match entre Kaiserslautern et Bielefeld représentait surtout un petit derby pour le football luxembourgeois. Un duel entre deux coachs, anciens coéquipiers en équipe nationale, qui ont la rigueur et l’ambition en commun, mais aussi des styles plutôt opposés au bord du terrain. Ainsi, fidèle à l’attitude qu’on lui connait depuis son passage au Fola, Jeff Strasser ne s’est pas contenté de donner ses consignes à ses joueurs au vestiaire.

Très tendu dès le coup d'envoi, debout à la limite de sa zone technique pendant tout le match, entraîneur de la lanterne rouge a essayé d’insuffler toute son énergie à ses joueurs pendant la rencontre, accompagnant leur activité sur le terrain de ses traditionnels grands mouvements des bras et des mains. Ses multiples applaudissements et encouragements n’ont malheureusement pas suffit à rassurer une équipe très limite techniquement et plutôt fragile défensivement.

Petit coup de colère

En face, Bielefeld, à l’image de son entraîneur, récitait d’abord patiemment sa partition. Jeff Saibene distillait au compte-gouttes quelques consignes. Plutôt calme et confiant, l’ancien entraîneur de Saint-Gall n’hésitait pas non plus de temps à autres à se mettre à l’aise avec son staff sur le banc de touche. Il faut dire que les siens avaient pris le match par le bon bout. Dès la 2e minute, une contre-attaque rapide avait mis en lumière les difficultés défensives des locaux, mais Klos jouait mal le coup.

Malgré une énorme opportunité pour l’attaquant du FCK Palvis, bien dégagé par un arrêt reflex du gardien Ortega Moreno (8e), Bielefeld s’était installé dans le camp adverse. Et c'est fort logiquement qu’après une nouvelle occasion pour Putaro (23e), Bielefeld prenait les devants grâce à Voglsammer (27e, 0-1). Après un petit coup de colère suite à ce nouveau moment d’égarement de sa défense, Jeff Strasser tentait de remobiliser sa troupe.

Encore beaucoup de travail

Il devait néanmoins attendre le second acte pour voir une vraie réaction. Poussé par les 20 000 spectateurs du Fritz-Walter-Stadion, le FC Kaiserslautern mettait la pression sur le but de Bielefeld au retour des vestiaires. Et le visage de Jeff Saibene commençait lui aussi à devenir de plus en plus tendu, son équipe peinant de plus en plus à sortir de son camp.

Mais une contre-attaque à la dernière seconde, conclue par un but de Kerschbaumer (93e), libérait le coach des visiteurs, qui pouvait laisser éclater sa joie avec ses hommes devant la tribune des supporters de l’Arminia. Le premier duel d’entraîneur luxembourgeois de la D2 allemande revenait donc à Jeff Saibene, qui voit son équipe remonter à une très belle sixième place. Jeff Strasser, toujours bon dernier, aura encore beaucoup de travail pour espérer sauver la saison du FC Kaiserslautern.

«Nous étions plus près du 1-1 que du 0-2»

Après la rencontre, Jeff Saibene savourait sa victoire. «C’était un match un peu particulier et j’ai vite remarqué qu’il y avait beaucoup de Luxembourgeois lorsque nous sommes arrivés au stade avec le bus. Ils étaient entre 1 000 et 1 500 selon ce que j’ai entendu dire » a expliqué le technicien de l’Arminia.

Miné par la défaite des siens, Jeff Strasser était moins prolixe concernant ce petit derby de coachs grand-ducaux. «Oui, ça reste particulier car c’est la première fois que deux entraîneurs luxembourgeois s’affrontent dans le monde professionnel. Mais quand on prépare un match, on n’y pense pas. Ça fait plaisir de revoir Jeff ici. Il sort vainqueur alors que peut-être un match nul aurait été mérité», regrettait le coach de la lanterne rouge du classement. Pour Strasser, «on a des regrets sur la physionomie et sur le résultat. On a eu la première grosse occasion, si on marque, ce n’est pas le même match. J’ai remotivé l’équipe à la pause. Au final, nous étions plus proches du 1-1 que du 0-2 , ajoute-t-il.

Si Kaiserslautern reste bon dernier, Bielefeld fait un bond de plusieurs places au classement. «Je suis satisfait de ces trois points et de la sixième place au classement. Cela faisait des années que ce n’était plus arrivé au club. On peut respirer un peu et ça fait du bien au moral avant les trois derniers matchs de l’année», conclut Jeff Saibene qui aimerait terminer la saison «dans les huit ou dix premiers».

Les deux coaches au micro de «L'essentiel Radio»:

(Philippe Di Filippo/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marc le 26.11.2017 16:15 Report dénoncer ce commentaire

    Bon, une tenue vestimentaire plus élègante s'impose quand même!

Les derniers commentaires

  • Marc le 26.11.2017 16:15 Report dénoncer ce commentaire

    Bon, une tenue vestimentaire plus élègante s'impose quand même!