Affaire de la sextape

21 novembre 2019 16:06; Act: 21.11.2019 16:30 Print

«Si Karim Benzema vient me serrer la main...»

Mathieu Valbuena s'est exprimé sans détour sur son ancien coéquipier Karim Benzema, accusé d'avoir participé à un chantage à la sextape qui le visait en 2015.

Sur ce sujet
Une faute?

L'affaire du chantage à la sextape a changé à jamais le destin de Mathieu Valbuena et de Karim Benzema en équipe de France. Si le premier est plus ou moins rentré dans le rang malgré une fin de carrière plus qu'honorable à l'Olympiakos en Grèce, le second fait toujours partie des meilleurs attaquants de la planète.

Mais aucun des deux n'a participé au triomphe de l'équipe de France à la Coupe du monde en 2018, et les deux joueurs ne porteront probablement plus jamais le maillot bleu. Forcément, une certaine rancœur anime les deux protagonistes. Interrogé sur un éventuelle rencontre lors d'une confrontation, Valbuena a répondu sans détour sur son ancien coéquipier.

«Quand tu regardes de plus près, il a eu des mots qui sont durs à accepter»

«S'il vient me serrer la main, je lui serre la main. Je suis un bonhomme, je vais le regarder dans les yeux. Mais ça sera pas moi qui vais la tendre le premier...», a-t-il confié à RMC Sport. Pour rappel, l'avant-centre du Real Madrid avait été mis en examen dans l'affaire pour avoir possiblement participé à un chantage à la sextape.

En 2015, des individus en possession d'une vidéo de Mathieu Valbuena, en plein ébat sexuel, auraient en effet tenté de lui soutirer de l'argent en le menaçant de diffuser les images.

L'ancien milieu de terrain des Bleus de 35 ans a également évoqué sa rupture avec la mère de sa fille, suite à l'affaire. Mais il assure n'avoir plus de rancœur envers Karim Benzema, même si l'attitude de ce dernier l'a déçu au fil des années: «Quand tu regardes de plus près, il a eu des mots qui sont durs à accepter. On a joué ensemble quelques années. Je suis passé à autre chose, aujourd’hui mon moteur, il n’est pas là».

(th/L'essentiel)