Football français

21 octobre 2020 13:25; Act: 21.10.2020 14:24 Print

Sous la pression, Mediapro persiste et négocie

Le diffuseur Mediapro a insisté sur sa volonté d'honorer son contrat, par la voix de son patron Jaume Roures, tout en espérant un coup de pouce de la Ligue (LFP) pour la saison.

storybild

Mediapro a refusé de verser son échéance de droits TV début octobre. (photo: AFP/Bertrand Guay)

Sur ce sujet
Une faute?

La forte présence médiatique, près d'une cinquantaine de journalistes réunis mercredi matin, à Paris, pour une conférence de presse très attendue, résume bien l'enjeu: depuis que le groupe sino-espagnol a refusé de verser son échéance de droits TV début octobre, c'est tout le milieu du ballon rond qui tremble à chaque action du dirigeant catalan. Après des jours de polémiques et d'inquiétudes autour de l'avenir de la Ligue 1, ce dernier a préféré temporiser.

«Le contrat est là pour durer, nous avons cette volonté», a assuré Jaume Roures, avant de lancer: «La seule chose qu'on a demandée, c'est d'adapter les choses pour cette saison». Initialement vu comme une aubaine, le milliard d'euros promis jusqu'en 2024 - 1,2 milliard d'euros de droits TV en tout, dont plus de 800 millions pour Mediapro - a fini par devenir un fardeau, trop lourd dans un climat plombé par la pandémie.

«Je crois qu'on a tous les atouts»

«Personne ne pouvait prévoir les effets économiques et sociaux du Covid. Ça nous amène à voir avec la LFP comment nous adapter à cette situation, sans remettre en cause l'engagement qu'on avait pris en avril 2018» au moment de l'appel d'offres, a expliqué Roures.

Ainsi, les modalités du contrat vont être rediscutées, sous l'égide du tribunal de commerce de Nanterre auprès duquel Mediapro a lancé une procédure de médiation. Selon le camp du diffuseur sino-espagnol, ce genre de discussions, qui peut prendre jusqu'à cinq mois, a un taux de succès élevé. «Nous avons beaucoup de confiance en le processus de conciliation. Je crois qu'on a tous les atouts pour trouver des solutions raisonnables», a développé M. Roures.

Prêt de 112 millions d'euros

Reste à trouver la définition d'une «solution raisonnable», entre les spéculations autour de négociations à la baisse et des reports de paiement, ainsi que la menace d'une dénonciation du contrat par la LFP, afin de trouver un nouveau diffuseur. En attendant, Mediapro n'a pas payé l'échéance d'octobre, estimée à 172 millions d'euros selon le quotidien L’Équipe, et Roures ne veut pas évoquer celle de décembre, estimant que la conciliation la suspendait de fait... Ce qui pose la question de l'équilibre économique à court terme du football français.

Dans l'urgence, la Ligue a acté lundi la souscription d'un prêt de 112 millions d'euros pour soulager la trésorerie des clubs, inquiets du tarissement des droits TV qui représentent un tiers en moyenne de leur revenus. «J'espère que les liens ne sont pas irrémédiablement cassés avec les clubs. C'est évident qu'on a des problèmes», a reconnu Roures, qui marche lui-même sur un fil: les 600 000 abonnés revendiqués par le dirigeant sont très loin des 3,5 millions espérés au lancement de la chaîne Téléfoot cet été.

Le fort endettement du groupe de Roures, 727 millions d'euros à fin 2019, a suscité des doutes sur sa solvabilité, dans un contexte d'explosion de la bulle des droits TV. Une autre porte de sortie pourrait être un accord de distribution avec Canal+, comme il en a trouvé avec les autres opérateurs: «On veut arriver à un accord avec eux», a insisté Roures. Et avec lui, c'est tout le foot français qui espère se sortir de cette crise.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cybertrasch le 22.10.2020 02:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour sauver le foot Français, il faut rapidement un nouvel appel d'offres en excluant Mediapro du jeu.

  • Media amateur le 22.10.2020 07:20 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'ils pratiquent déjà des prix plus abordables et surtout la mise en place d'un service qui fonctionne a 100 %

Les derniers commentaires

  • Media amateur le 22.10.2020 07:20 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'ils pratiquent déjà des prix plus abordables et surtout la mise en place d'un service qui fonctionne a 100 %

  • Cybertrasch le 22.10.2020 02:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour sauver le foot Français, il faut rapidement un nouvel appel d'offres en excluant Mediapro du jeu.