Football - Angleterre

13 octobre 2019 20:29; Act: 14.10.2019 13:22 Print

Suspendu pour avoir insulté Kane de «mongol»

Harvey Elliott, un des plus grands talents du foot anglais, devra observer 14 jours d'arrêt forcé pour avoir effectué une imitation ironique d'Harry Kane, sur les réseaux sociaux.

storybild

Harvey Elliott a commis une erreur de jeunesse.

Sur ce sujet
Une faute?

Le nom d'Harvey Elliott circule déjà avec insistance dans les coulisses de tous les plus grands clubs européens. La «pépite» de Liverpool est considérée comme l'un des plus grands espoirs du football britannique. En fin de saison dernière, il avait été projeté sur l'avant-scène en devenant le plus jeune joueur de l'histoire à évoluer en Premier League, alors qu'il venait à peine de fêter ses 16 ans.

Si talentueux soit-il, Harvey Elliott demeure cependant un «grand gamin». Avec son inexpérience et ses erreurs de jeunesse. Dans une vidéo publiée sur le compte Snapchat de sa petite amie, le jeune footballeur a ainsi ridiculisé - via une imitation ironique - Harry Kane, en juin dernier, pendant la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et Tottenham. Dans ce visuel, Elliott a traité Kane de «mong», un diminutif de mongolien. Selon le quotidien britannique Daily Mail, il a ensuite promis qu'il ignorait le sens de ce mot.

Amende et programme éducatif à suivre

La Fédération anglaise, la toute-puissante FA, vient de suspendre le milieu de terrain offensif des Reds pour 14 jours. Une amende de 350 livres sterling - environ 400 euros - lui a également été infligée, tout comme l'obligation de suivre un programme éducatif.

Le capitaine de Liverpool, Jordan Henderson, par ailleurs coéquipier de Kane en sélection, a été mandaté pour lui faire la morale et évoquer sa mauvaise conduite. Dans l'intervalle, pris de remords, Harvey Elliott avait regretté publiquement son geste: «Je voudrais m'excuser du fond du cœur pour l'offense causée par la vidéo de moi qui circule sur Internet. Cette vidéo a été prise pendant que je m'amusais avec des amis dans un cadre privé, et n'était pas directement ciblée envers un individu, mais je réalise que mes actions étaient à la fois déplacées et absurdes».

(L'essentiel/bca)