Beira-Mar

17 août 2017 15:38; Act: 17.08.2017 15:42 Print

Un club de foot portugais veut recruter Bolt

Le club de football de Beira-Mar veut attirer le Jamaïcain Usain Bolt, légende vivante de l'athlétisme, qui a toujours affiché sa volonté d'entamer une carrière dans le football.

Sur ce sujet

Des sandwiches au porc, des pâtisseries à l’œuf, de la bière et des balades en bateau, voilà les arguments du club de Beira-Mar. L'équipe, qui évolue en division de district dans la région d'Aveiro (Nord), a officiellement proposé jeudi à l'homme le plus rapide de tous les temps (9 sec 58 au 100 m, 19 sec 19 au 200 m) de la rejoindre dès cet été.

«Usain Bolt, viens réaliser ton rêve. Viens jouer au football à Beira-Mar!», pouvait-on lire sur la page Facebook du club. Les couleurs du maillot de Beira-Mar, le jaune et le noir, sont aussi celles portées par l'équipe jamaïcaine d'athlétisme. «Tu garderas le jaune et tu resteras un champion», a garanti le club d'Aveiro. Si Usain Bolt, 30 ans, venait à accepter la proposition de Beira-Mar, il ne jouirait d'aucun passe-droit lié à son glorieux passé sur les pistes.

Bolt rêve plutôt de Manchester

«Les entraînements ont déjà commencé et les médailles d'or ne vont pas être d'une grande utilité pour être convoqué», a prévenu le club avec ironie. Le roi du sprint (huit médailles d'or olympiques, onze aux Mondiaux) a mis un terme à sa carrière le 13 août sur les pistes des Mondiaux de Londres, échouant à enrichir son palmarès et finissant par se blesser lors de sa dernière course.

Le Jamaïcain a toujours été un grand amateur de football, réalisant même quelques entraînements avec le Borussia Dortmund et émettant à plusieurs reprises le souhait de porter les couleurs de Manchester United, club qu'il représentera lors d'un match de charité le 2 septembre.

Le club de Beira-Mar n'en est lui pas à son premier coup d'éclat en matière de recrutement d'athlètes en fin de carrière. À la fin des années 70, le club, qui jouait alors en 1ère division, avait réussi à attirer le légendaire Eusebio, Ballon d'or 1965, et au milieu des années 2000 le Brésilien Mario Jardel, double Soulier d'or européen (1999, 2002).

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.