Scandale en Irlande

28 novembre 2018 15:23; Act: 28.11.2018 17:18 Print

Un club de foot invente la mort d'un joueur

En Irlande, le club de Ballybrack a annoncé la mort de Fernando Nuno La Fuente, afin d'obtenir le report d'une rencontre. Cela a créé un scandale dans le pays.

storybild

Le stade du club de Ballybrack. (photo: Google)

Sur ce sujet
Une faute?

Une mort tragique, une minute de silence en hommage... et un défunt qui finalement refait surface, bien vivant: la supercherie orchestrée par un dirigeant d'un club de foot irlandais, le week-end dernier, provoque la consternation dans le pays. Se disant dévasté par la mort le vendredi matin d'un de ses joueurs dans un accident de moto, le club amateur de Ballybrack, à Dublin, a demandé à reporter son match le week-end passé.

Demande acceptée par la ligue en pareilles circonstances, qui organise même une minute de silence sur tous les terrains où se jouent les autres matchs. Un moment immortalisé par le club des Liffey Wanderers, qui poste sur Facebook une photo de l'hommage avant son match, accompagnée d'un message exprimant sa «sincère compassion» avec l'équipe du disparu. En soutien, la ligue de Leinster va jusqu'à publier lundi un message de condoléances dans un journal irlandais... sauf que Fernando Nuno La Fuente, le joueur de Ballybrack supposé être mort, est bien vivant.

Une décision individuelle?

«C'est vraiment extrême de faire ça pour reporter un match», commente, stupéfait, le président de la ligue amateur de Leinster, David Moran, auprès de la chaîne de télévision irlandaise RTE. Il a compris que quelque chose clochait en appelant le club lundi matin. Au téléphone, il explique vouloir présenter ses condoléances, se rendre à l'enterrement et savoir ce qu'il peut faire pour aider la famille. On lui répond que le corps a été rapatrié en Espagne le samedi. «Ça a fait tilt, raconte Moran. Comment pouvez-vous être rapatrié le samedi en Espagne en étant mort le vendredi matin?».

Face au canular, le club de Ballybrack plaide «l'erreur de jugement» individuelle de son désormais ex-secrétaire. «Cette erreur grave et inacceptable va à l'encontre de notre volonté et a été commise par une personne qui traverse des difficultés personnelles, à l'insu du reste du club», se défend l'équipe amateur. Une supercherie difficile à avaler pour le président de la ligue de Leinster. «Ils n'avaient qu'à déclarer forfait, ils auraient eu une amende et c'était tout», regrette-t-il, sans comprendre «pourquoi ils ont fait ça». La Fuente, apparemment rentré dans la péninsule ibérique depuis plusieurs semaines, semble avoir mieux encaissé la nouvelle de sa propre mort: le club le remercie «d'avoir accepté (ses) excuses».

Plusieurs clubs ont observé une minute de silence.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Babaorum le 28.11.2018 16:10 Report dénoncer ce commentaire

    Au Luxembourg, la FLF a bien fait croire pendant 10 ans que le foot Luxembourgeois a progressé :-)

Les derniers commentaires

  • Babaorum le 28.11.2018 16:10 Report dénoncer ce commentaire

    Au Luxembourg, la FLF a bien fait croire pendant 10 ans que le foot Luxembourgeois a progressé :-)

    • Johny le 28.11.2018 16:42 Report dénoncer ce commentaire

      ah ça mon ami, c'est tout un art. l'art .

    • mdrr le 28.11.2018 19:10 Report dénoncer ce commentaire

      looool c'est vrai en plus mdr