Football

06 décembre 2021 19:26; Act: 06.12.2021 19:29 Print

Un maillot à code QR pour défendre les droits humains

Afin de sensibiliser l’opinion publique aux conditions des travailleurs qui œuvrent pour le Mondial au Qatar, le club norvégien Tromso IL a présenté ce lundi une nouvelle tunique.

Sur ce sujet
Une faute?

Le club norvégien Tromso IL a présenté lundi «le premier maillot de foot à code QR au monde», une initiative visant à soulever la situation des droits humains au Qatar avant la Coupe du monde.

Fruit d’une coopération avec Amnesty International, le maillot arbore les formes géométriques caractéristiques – popularisées par la pandémie de Covid – qui, une fois scannées, renvoient à un site traitant des droits humains et de «sportswashing», le blanchiment de l’image d’un pays grâce à l’organisation d’événements sportifs.

«A travers cela, nous espérons stimuler davantage de discussions, nous espérons plus de débats, nous voulons plus d’actes», a déclaré Tom Hogli, ancien pro devenu responsable des relations publiques de Tromso IL, en présentant le maillot.

Appel au boycott

L’équipe de première division portera ce maillot singulier dimanche contre Viking lors de la dernière rencontre de championnat avant la pause hivernale. Tromso dit avoir été en février le premier club de football professionnel au monde à réclamer un boycott du Mondial au Qatar pour protester contre la condition des travailleurs migrants dans l’émirat. Le pays rejette vigoureusement ces critiques, soulignant avoir réformé son droit du travail et instauré un salaire minimum.

L’idée d’un boycott a un temps eu le vent en poupe en Norvège mais un vote au sein de la Fédération nationale avait finalement exclu cette éventualité en juin. Sur les terrains, la sélection norvégienne n’a en définitive pas décroché son ticket de qualification.

Tout en reconnaissant les réformes introduites, Amnesty international avait exhorté le mois dernier le Qatar à cesser les abus contre les travailleurs immigrés, dont beaucoup ont œuvré sur les grands chantiers du Mondial.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • LINDA. La Brava I le 06.12.2021 20:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout ce qui touche mon coeur

  • LINDA. La Brava I le 06.12.2021 20:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne idée

  • enfin le 06.12.2021 20:25 Report dénoncer ce commentaire

    bravo

Les derniers commentaires

  • LINDA. La Brava I le 06.12.2021 20:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout ce qui m'émeut, il faut les soutenir

  • LINDA. La Brava I le 06.12.2021 20:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout ce qui touche mon coeur

  • LINDA. La Brava I le 06.12.2021 20:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bonne idée

  • enfin le 06.12.2021 20:25 Report dénoncer ce commentaire

    bravo