Football en Belgique

02 mai 2019 09:07; Act: 02.05.2019 10:58 Print

Un match fou se termine en bagarre à Aubange

AUBANGE - Il y avait de la tension dans l'air, ce mercredi, dans une rencontre de P2A (7e niveau en Belgique), qui a opposé Aubange à Bleid. La fin de match a dégénéré...

storybild

Fin de match tendue, ce mercredi 1er mai, en Belgique, entre Aubange et Bleid. (photo: TV Lux)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est un match pour une possible accession au 6e niveau du football en Belgique (P1) qui s'est mal terminé, ce mercredi 1er mai à Aubange, à quelques km à peine de la frontière avec la France et le Grand-Duché. La rencontre de P2A (7e niveau belge) entre Aubange et Bleid opposait deux équipes du sud de la province belge de Luxembourg et face à la caméra de TV Lux, les acteurs de cette partie sont visiblement passés par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel.

Alors que l'ES Bleid se dirigeait tout droit vers un succès lui permettant de terminer 3e de la série, grâce à un but de Marull dès la 25e minute de jeu, Aubange a enfin rétabli le score de parité à la 85e minute de jeu grâce à Peixoto. Un nul qui permettait, à ce moment-là, aux Aubangeois de dépasser leurs adversaires du jour au classement, mais c'était sans compter sur une fin de match complètement folle... Bleid a repris les devants 1-2 à la 89e avant de voir Aubange égaliser (2-2), à nouveau, une minute plus tard dans une ambiance déjà bien électrique dans les tribunes et sur le terrain.

À la 96e minute de jeu, sur une phase qui, au top niveau, aurait probablement demandé l'intervention du VAR, l'arbitre a désigné le point de penalty en faveur de Bleid dont le capitaine ne s'est pas fait prier pour permettre aux siens de l'emporter (2-3) avant d'aller provoquer sur l'ensemble du terrain les supporters aubangeois. Ce qui a eu le don de les exciter encore plus et de provoquer un début de bagarre générale, dès la fin du match....

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Yannick Athus le 02.05.2019 13:27 Report dénoncer ce commentaire

    Pas étonnant vu les barakis du coin qu'on reconnaît sur la video lors de la bagarre...

  • Carl le 02.05.2019 11:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des personnes sans cerveau

  • Mikolas le 02.05.2019 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    Des barakis en puissance. Et le gros lâche qui a frappe le gardien par surprise mérite de prendre. J'espère que la police fera son boulot.

Les derniers commentaires

  • Quelle plaie le 03.05.2019 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    Et ils se comportent comme ça sur la route, et leurs enfants se comportent comme ça dans les cours de récréation, etc...

  • Ah bon le 03.05.2019 12:03 Report dénoncer ce commentaire

    Aubange et Bleid ? J'ignorais complètement qu'ils ont une équipe de football

  • Dan le 03.05.2019 09:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pitoyable... plus jamais je n'irai voir de match à Aubange en compagnie de mes enfants. trop facile de la part du club de dire qu'ils n'y sont pour rien, un match à risques et aucun service de sécurité sur place pour assurer un minimum de retenue ? ça ressemblait plus à une beuverie qu'à du sport.

    • Benoit le 03.05.2019 18:10 Report dénoncer ce commentaire

      Depuis quand il y a un service d'ordre en P2, P1 et même D3???

  • Le Suisse le 02.05.2019 22:22 Report dénoncer ce commentaire

    Quel beau sport le foot...

  • Va falloir assumer le 02.05.2019 21:52 Report dénoncer ce commentaire

    La video va permettre d'interpeller 2 ou 3 agresseurs. Les personnes ont déjà été identifiées, ce n'était pas compliqué.