Football

12 juillet 2020 20:42; Act: 12.07.2020 20:45 Print

Un ultra de 12 ans arrêté pour insultes racistes

Un ado a menacé sur les réseaux sociaux Wilfried Zaha, joueur de Crystal Palace, avant un match contre Aston Villa. La police est rapidement intervenue.

storybild

Wilfried Zaha a partagé les insultes reçues sur Twitter. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Quelques heures avant la rencontre de dimanche perdue 2-0 contre Aston Villa, le joueur de Crystal Palace a partagé sur Twitter des messages d'insultes provenant d'un internaute.

«T'as pas intérêt à marquer demain, connard de Noir, ou je vais venir chez toi habillé en fantôme», a notamment reçu le joueur, en plus de quelques photos au goût douteux montrant un paquet de céréales et des membres du Ku Klux Klan.

Le coupable a rapidement été trouvé. La police des West Midlands a en effet communiqué avoir arrêté un adolescent de 12 ans, qui serait l'auteur de ces propos racistes.

«Nous avons été alertés par une série de messages racistes envoyé à un footballeur et après vérification, nous avons arrêté un jeune garçon. Le jeune de 12 ans a été placé en détention», a-t-on pu lire dans un communiqué. Aucune information supplémentaire n'a été dévoilée.

«Wilf a eu raison de ne pas se taire»

Cet incident intervient en pleine campagne «Black Lives Matter», mouvement qui soutient notamment les Afro-Américains victimes de bavures policières aux États-Unis. Depuis la reprise du championnat, tous les joueurs de Premier League portent notamment un badge «Black Lives Matter» sur leur maillot.

Après la rencontre, le manager de Crystal Palace Roy Hodgson a affiché son soutien à Zaha. «C'est important que les joueurs victimes de racisme se manifestent, a déclaré l'ancien sélectionneur de la Suisse. Avec le mouvement Black Lives Matter, tout le monde fait un effort pour éradiquer ce type de comportement. Wilf a eu raison de ne pas se taire.»

Le club d'Aston Villa a également affiché son soutien au joueur de Crystal Palace, assurant notamment que le coupable recevra une interdiction de stade à vie.

(L'essentiel/Sport-Center)