Football – Angleterre

29 janvier 2019 11:36; Act: 29.01.2019 14:13 Print

Une photo de son sexe l'amène à vendre son club

Propriétaire du Notts County FC, en 4e division anglaise, Alan Hardy a posté par erreur sur Twitter une «dick pic». Avec un gros effet boule de neige.

Sur ce sujet
Une faute?

Attaqué de toutes parts en raison des résultats désastreux de son club, Alan Hardy a riposté via son compte Twitter. En prenant des captures d'écran pour montrer à quel point l'un des supporters qui l'attaquait était une girouette – puisqu'il lui avait envoyé un message privé de soutien durant les fêtes, avant de se joindre publiquement à la masse de ses détracteurs, l'homme d'affaires de 54 ans a commis une grosse bourde. Le propriétaire de Notts County, lanterne rouge de League Two, a partagé dimanche, par inadvertance... une photo de son sexe. Cette «dick pic» se trouvait dans la galerie d'images de «Big Al», qui est apparue au moment de la capture.

Après s'être aperçu de son erreur, le boss des Magpies a immédiatement retiré son tweet en faisant ses plus plates excuses. «Ce matin une photo inappropriée est apparue dans l'un de mes tweets. C'était clairement une honnête erreur résultant du fait que ma galerie a été incluse dans une capture d'écran. J'ai essayé de rectifier ça en effaçant le tweet dès que je l'ai remarqué et je m'excuse pour toute offense provoquée».

Ça n'a pas empêché la Fédération anglaise de football (FA) d'ouvrir une enquête concernant Alan Hardy. Elle devrait prendre contact avec le dirigeant pour connaître sa version des faits.

Il renonce aux réseaux sociaux et à son club

Dimanche soir, le propriétaire a aussi promis de supprimer son compte Twitter, ce qui n'avait pas encore été fait lundi après-midi. «Je sens que c'est du meilleur intérêt pour le club, ma famille et moi-même, s'est-justifié le quinquagénaire. J'ai toujours vu Twitter comme un moyen de discuter avec les supporters et d'étudier les moyens de nous améliorer en tant que club. J'accepte cependant le fait d'avoir commis des erreurs sur les réseaux sociaux et je sens qu'il est temps de les quitter pour de bon».

Hardy a également annoncé qu'il mettait en vente, «à contrecœur», le Notts County FC, qu'il n'avait acquis qu'en 2017. Big Al a pourtant juré que sa décision n'avait aucun rapport avec les mauvais résultats de l'équipe, qui a coulé au fond du classement sous sa tutelle, ni avec «aucun des événements qui se sont déroulés ce week-end, dans les médias».

Dans un communiqué diffusé dimanche, il a expliqué qu'il souhaitait davantage s'investir dans ses affaires. «Après avoir considérablement sondé mon âme, je sens que je ne peux plus continuer en tant que propriétaire du NCFC. La vérité est que mes efforts pour redresser le sort de Notts County, au cours des deux dernières années, m'ont forcé à mettre de côté mes autres affaires. Ces dernières ont désormais besoin de toute mon attention. Tout le monde à Meadow Lane reste fermement engagé pour préserver notre fier statut de club le plus ancien de la Football League. Jusqu'à ce que nous trouvions un acheteur, je vais continuer à soutenir cet objectif», s'est engagé Alan Hardy.

(L'essentiel/duf)