Football

12 octobre 2020 14:50; Act: 12.10.2020 19:08 Print

Wenger veut une Coupe du monde tous les 2 ans

L’ancien homme fort d’Arsenal, maintenant engagé au sein de la FIFA, veut supprimer la Ligue des nations et accélérer la cadence de l’Euro et de la Coupe du monde.

storybild

L’ancien manager d’Arsenal veut augmenter la cadence de la Coupe du monde et des championnats d’Europe. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Coupe du monde tous les deux ans et l’Euro entre-deux? C’est ce qui semble se dessiner dans l’esprit d’Arsène Wenger. L’ancien manager d’Arsenal a des idées fortes dans son rôle de directeur du développement du football mondial au sein de la FIFA. Il les a partagés ce week-end dans le journal allemand Bild am Sonntag.

Son plaidoyer commence par une pique à l’intention de la Ligue des nations, dernière compétition mise en place par l’UEFA en 2018: «Nous devons nous débarrasser de la Ligue des nations et trouver des compétitions plus claires que tout le monde peut comprendre. Si vous descendez dans la rue et demandez aux gens ce qu’est la Ligue des nations, vous n’en trouverez pas beaucoup qui puissent l’expliquer», souligne l’Alsacien.

«Le moins de compétitions possible»

Pour lutter contre les rencontres nationales sans grands intérêts pour le public ou dont l’enjeu semble vague, il avance: «Nous devons avoir le moins de compétitions possible. Une Coupe du monde et un championnat d’Europe tous les deux ans s’intégreraient peut-être mieux dans le monde moderne». D’après ce qu’il révèle dans cette interview, cette possibilité a été discutée en interne à la FIFA.

Concernant les qualifications, l’expérience de la Ligue des champions à l’heure du Covid lui a donné des idées. Il prône pour une organisation serrée, sur un mois, plutôt que des rencontres éparses. «Vous emballez tout sur un mois et vendez le package complet aux chaînes de télévision et aux sponsors», imagine l’ancien entraîneur. L’idée semble bonne pour convaincre autant les diffuseurs que les spectateurs.

«Les gens regardent la Ligue des champions chaque année»

Questionné sur le manque d’intérêt que pourrait engendrer une telle décision, il argumente: «Je réponds toujours aux gens qui soutiennent cela que la réputation n’est pas liée au temps que vous attendez jusqu’à ce qu’elle soit jouée, mais de la qualité de la compétition. Après tout, les gens regardent la Ligue des champions chaque année».

Mais avant que les changements puissent effectivement avoir lieu, ces propositions risquent bien de susciter le débat dans le monde du football, notamment continental.

(L'essentiel)