Dans le cadre des JO

18 février 2014 11:29; Act: 18.02.2014 12:38 Print

Deux Pussy Riot arrêtées à Sotchi

Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina ont annoncé mardi sur leur compte Twitter avoir été arrêtées dans le centre-ville de Sotchi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Deux membres du groupe contestataire russe Pussy Riot remises en liberté en décembre ont annoncé mardi avoir été arrêtées dans le centre-ville de Sotchi, à 30 km du site olympique d'Adler. «Nous avons été arrêtées... et sommes accusées de cambriolage», a écrit Nadejda Tolokonnikova, sur son compte Twitter. «Quand nous avons été arrêtées, nous n'avions entrepris aucune action, nous nous promenions simplement dans Sotchi», a-t-elle ajouté. Une autre membre du groupe, Maria Alekhina, a confirmé avoir été également arrêtée.

Les deux jeunes femmes ont été interpellées à 30 km du principal site olympique de Sotchi. D'après Mme Tolokonnikova, une troisième membre du groupe a également été interpellée. Elles ont été emmenées dans un poste de police du district d'Adler, le plus proche du site olympique du pôle mer. Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina, ainsi qu'une troisième membre du groupe avaient été arrêtées en février 2012 après avoir interprété une une «prière punk» contre Vladimir Poutine dans la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou.

Elles avaient été condamnées en août 2012 à deux ans de camp notamment pour «hooliganisme». La troisième a vu sa peine commuée en sursis lors d'un procès en appel. Tolokonnikova et Alekhina ont été amnistiées et libérées en décembre, après 21 mois de détention, à quelques semaines de l'ouverture des jeux Olympiques de Sotchi, chers au président Vladimir Poutine. Fin janvier, Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina ont participé à un concert à New York de la pop star américaine Madonna, qui les avait invitées après les avoir soutenues et avoir critiqué leur condamnation.

(L'essentiel/ afp)