Souvenirs olympiques

13 novembre 2017 11:37; Act: 13.11.2017 16:50 Print

«Josy Barthel a mis le Luxembourg sur la carte»

La chaîne du Comité international olympique (CIO) a mis à l'honneur le Luxembourgeois Josy Barthel dans une de ses vidéos. C'est toujours à ce jour l'unique médaillé d'or pour le pays aux JO.

storybild

Le Luxembourgeois Josy Barthel au moment de franchir la ligne d'arrivée du 1 500 m lors des JO de Helsinki en 1952. (photo: Olympic Channel )

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

«Le coureur luxembourgeois de demi-fond Josy Barthel a placé son pays sur la carte du monde et dans le livre des records lors des Jeux olympiques de 1952 à Helsinki». C'est en ces termes et en anglais, sur sa chaîne, que le Comité international olympique (CIO) a mis à l'honneur l'athlète luxembourgeois. Pour rappel, Josy Barthel, dont le stade national porte aujourd'hui toujours le nom, est encore à ce jour, le seul sportif grand-ducal qui a remporté une médaille d'or aux JO lors de l'épreuve du 1 500 m hommes.

En 1952, tout comme aujourd'hui, des équipes nationales comme celles du Canada en hockey-sur-glace ou comme les États-Unis en basket-ball occupaient déjà le haut de l'affiche, mais dans certains sports individuels, comme en athlétisme, d'autres plus petites nations ont réussi à se mettre en évidence de manière inattendue et le Luxembourg fait partie de ces exceptions. «Qui aurait pu prévoir qu'un athlète originaire du Luxembourg remporterait la médaille d'or en 1500 m?», rappelle le CIO dans l'épisode 13 de ses séquences intitulées «The Olympics on the record». «Un pays tellement petit qu'il est possible de le traverser en marchant en une seule journée».

L'athlète en larmes

Même si l'haltérophile Joseph Alzin était parvenu à décrocher l'argent en 1920 lors des JO d'Anvers en Belgique, en soulevant une charge de 260 kg, le Luxembourg n'était jamais monté sur la première marche du podium avant 1952. «Comme c'était souvent le cas à l'époque, Josy Barthel s'entraînait dans les rangs de l'armée», précise encore le CIO, qui illustre cette séquence avec des belles images de 1952. «Après avoir atteint la finale du 1 500 m en 1948 à Londres, où il termina 9e, le coureur luxembourgeois était de retour en Suède quatre ans plus tard, âgé de 25 ans».

Avec son dossard 406, on y voit Josy Barthel «du petit Luxembourg» pousser une ultime accélération dans la dernière ligne droite et devancer ses opposants américains et allemands sur la piste d'Helsinki. Avec un chrono de 3 minutes, 45 secondes et 2 dixièmes sur le 1 500 m, celui qui était également chimiste a permis au Grand-Duché de remporter sa seule médaille d'or aux JO. La séquence proposée par le CIO se termine avec l'athlète en larmes et sur fond de «Ons Heemecht» (Notre Patrie), l'hymne national du Luxembourg, tentant de corriger le couac diplomatique de l'époque, où Josy Barthel avait dû entendre résonner un hymne improvisé, car le fanfare ne disposait pas de la partition de l'hymne luxembourgeois.

(FL/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Charel le 13.11.2017 13:26 Report dénoncer ce commentaire

    Le sport olympique luxembourgeois reste figé sur sa seule médaille d'Or de 1952... mais peut-être serait-il temps aussi de réfléchir un peu plus sur son avenir et sur ce qui bloque ici...

  • Maxlamenace le 13.11.2017 16:24 Report dénoncer ce commentaire

    Une seule médaille depuis plus de 60 ans ? Alors là, oui, on a un vrai souci...

  • Marcel le 13.11.2017 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Demain, ils vont nous sortir un enième article sur Charly Gaul en nous disant qu'il est le plus grand cycliste de tous les temps.

Les derniers commentaires

  • le sage le 13.11.2017 16:51 Report dénoncer ce commentaire

    Il manque dans cette belle histoire que la médaille fut remis par le Prince héritier Jean, futur Grand-Duc.

  • Maxlamenace le 13.11.2017 16:24 Report dénoncer ce commentaire

    Une seule médaille depuis plus de 60 ans ? Alors là, oui, on a un vrai souci...

  • Marcel le 13.11.2017 13:47 Report dénoncer ce commentaire

    Demain, ils vont nous sortir un enième article sur Charly Gaul en nous disant qu'il est le plus grand cycliste de tous les temps.

  • Claudio le 13.11.2017 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Et largement compensée depuis par les dizaines de médailles d'Or décrochées aux JPEE... ok, je sors...

  • Gilles le 13.11.2017 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    Comment peut-on encore "se gargariser" d'une médaille décrochée en... 1952... certes, il ne s'agit pas de l'oublier, mais tout de même, s'en devient presque risible...

    • Annabelle le 13.11.2017 13:42 Report dénoncer ce commentaire

      ... voire carrément pathétique.

    • @ Gilles le 13.11.2017 13:47 Report dénoncer ce commentaire

      "le Comité international olympique (CIO) a mis à l'honneur l'athlète luxembourgeois." Ce n'est pas nous qui nous "gargarisons" mais le CIO qui s'en charge...

    • Henri le 13.11.2017 13:49 Report dénoncer ce commentaire

      Annabelle a raison, c'est pathétique