«Ironman 70.3 Luxembourg»

16 juin 2017 16:14; Act: 16.06.2017 19:24 Print

Les élites du triathlon se jettent dans la Moselle

REMICH – La cinquième édition de l'«Ironman 70.3 Luxembourg» rassemble les meilleurs triathlètes d'Europe dès ce vendredi à Remich.

storybild

L'Ironman est une grande fête populaire. (photo: Editpress)

op Däitsch

Après l'annulation de l'épreuve de natation, l'année passée, en raison d'inondations, la cinquième édition de l'«Ironman 70.3 Luxembourg» s'annonce sous de meilleurs auspices météorologiques. La liste des participants est complète et les sportifs peuvent d'ores et déjà se préparer avec des températures clémentes. Près de 2 000 triathlètes en provenance de toute l'Europe sont prêts à attaquer les 1,9 km de natation, les 90 km de vélo et les 21,1 km de course à pied.

Pour les sportifs d'élite du Grand-Duché, Philippe Lamberty et Tom Krier, la manifestation n'est pas uniquement un championnat du Luxembourg. L'«Ironman 70.3» représente également une occasion unique de se présenter au public luxembourgeois «Nous sommes fiers d'attirer autant de grands sportifs au Luxembourg. Je crois que notre manifestation a quelque chose de particulier parmi toutes les courses 70.3. Elle a lieu aux confins de trois frontières et propose un parcours hors du commun», explique Christian Krombach, président de la Fédération luxembourgeoise de triathlon (FLTRI).

Bien qu'à peine remis de leurs blessures, les Belges Kenneth Vandendriessche et Marino Vanhoenacker comptent bien décrocher une place sur le podium. «J'ai déjà participé au triathlon ici. C'est toujours un avantage. De plus, j'aime beaucoup la région. Elle me parle», raconte Vanhoenacker, champion d'Europe en 2012.

Sur la ligne du départ, on retrouve également le bourgmestre de Remich, Henri Kox. Il déclare: «Nous nous réjouissons tous de cette manifestation. Remich est un lieu idéal pour le départ. On attend plusieurs milliers de spectateurs. Nous avons mis suffisamment de places de stationnement à disposition, mais également des navettes» Le parcours lui inspire le respect. «Les 900 mètres de dénivelés vont faire mal. Je me suis entraîné de manière assidue ces cinq derniers mois, j'ai perdu huit kilos et j'ai même appris à nager», avoue Henri Kox en riant.

Pour Christian Krombach, ce n'est pas uniquement la course d'élites qui est importante: «En amont, on propose également des activités pour les femmes et les enfants, qui ont la cote cette année. Nous espérons que ce sera une découverte pour nombre d'entre eux et qu'ils poursuivront leurs efforts».

La course de natation

La course de vélo

La course à pied

(Sebastian Weisbrodt/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • sjg le 16.06.2017 21:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En effet , une belle organisation et "rendons à César ce qui appartient à César " , donc merci à C.W , malgré des fautes de gestion, qui est à l'origine de l'organisation.

  • sjg le 18.06.2017 14:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme dit dans votre article, il s'agit bien de la cinquième organisation et NON comme repris sur RTL. Lu de la troisième. Sans les premières éditions et sans l'initiative de C.W , il n'y aurait JAMAIS eu de triathlon à Remich.

Les derniers commentaires

  • sjg le 18.06.2017 14:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme dit dans votre article, il s'agit bien de la cinquième organisation et NON comme repris sur RTL. Lu de la troisième. Sans les premières éditions et sans l'initiative de C.W , il n'y aurait JAMAIS eu de triathlon à Remich.

  • sjg le 16.06.2017 21:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En effet , une belle organisation et "rendons à César ce qui appartient à César " , donc merci à C.W , malgré des fautes de gestion, qui est à l'origine de l'organisation.

    • @sjg le 17.06.2017 21:52 Report dénoncer ce commentaire

      Un commentaire sensé et très juste! Bravo