Cyclo-cross au Luxembourg

12 janvier 2018 09:00; Act: 11.01.2018 19:25 Print

L'espoir Félix Schreiber voit grand pour l'avenir

KAYL - À 18 ans, Félix Schreiber espère marquer les esprits samedi à Kayl aux championnats nationaux en bousculant les élites.

storybild

Félix Schreiber (à gauche) a décidé de donner la priorité au cyclo-cross plutôt qu'à une carrière sur route. (photo: Editpress/Julien Garroy)

Sur ce sujet

Encore classé espoir, Félix Schreiber, 18 ans, a explosé cet hiver, s'offrant quatre courses du calendrier national, au nez et à la barbe de coureurs élites, plus âgés, dont celle de dimanche dernier à Alzingen. «Je suis en forme. En début de saison, je pensais pouvoir rouler avec les meilleurs, mais pas forcément gagner autant d'épreuves», admet le licencié du VV Tooltime Préizerdaul, qui s'est aussi illustré avec une 19e place en Coupe du monde à Zeven (Allemagne).

Et s'il ne pourra briguer que le maillot national espoir samedi lors des championnats du Luxembourg à Kayl, Félix Schreiber se verrait bien franchir la ligne avant les Élites et imiter Jempy Drucker, champion en 2006 à 20 ans. «Mais je devrai aussi me battre pour le maillot espoir, car Misch Leyder est en forme», rappelle le coureur arrivé au cyclo-cross en suivant au Tooltime Tom Steichen et Lex Reichling.

Contrairement à beaucoup de ses compatriotes, qui préparent en cyclo-cross la saison sur route, lui privilégie le cross, et rêve un jour d'intégrer une équipe pro belge. «Je préfère. Le cyclo-cross c'est une heure de course, on est seul et il faut tout donner».

«Félix a travaillé et s'est amélioré cette année. Et il a encore des progrès à faire au niveau technique», note l'entraîneur national, Michel Wolter. Chez les messieurs, il pourrait jouer les premiers rôles samedi avec Vincent Dias Dos Santos, Scott Thiltges champion en titre, Lex Reichling ou Gusty Bausch. Christine Majerus est promise chez les dames à un 9e sacre de rang.

(Nicolas Martin/L'essentiel)