JPEE à Saint-Marin

01 juin 2017 09:00; Act: 01.06.2017 10:59 Print

300 kg de pâtes et 800 kg de patates chaque jour

Chaque jour, entre 4 000 et 5 000 repas sont servis dans le cadre des Jeux des Petits États d'Europe, à la table des athlètes. Une sacrée logistique.

storybild

L'équipe du Luxembourg de pétanque et de boules en plein repas, le temps de midi. (photo: L'essentiel/Frédéric Lambert)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans les cuisines des JPEE, c'est le coup de feu depuis dimanche. Avec près de 1 500 membres des délégations, les officiels, les VIP et les bénévoles, entre 2 000 et 2 500 repas sont servis midi et soir dans le cadre des JPEE. Pour nourrir tout ce petit monde, les quantités d'aliments nécessaires sont colossales.

«Chaque jour, plus de 300 kg de pâtes, 700 kg de viande, 800 kg de pommes de terre sont cuisinés. Et face aux fortes chaleurs, 1,5 litre d'eau par personne et par jour est prévu», indique Giancarlo Raschi, responsable de Royal catering Saint-Marin, l'entreprise en charge de la restauration aux JPEE.

À flux tendu

Au total, une cinquantaine de personnes œuvrent en cuisine et en salle toute la semaine. Si les sauces, par exemple, ont pu être préparées à l'avance, les équipes travaillent à flux tendu. Le hall de restauration pouvant accueillir 700 personnes, il faut veiller à respecter une rotation.

«Le service doit aller vite. Les clients doivent manger et s'en aller pour laisser la place», note Giancarlo Raschi. Le menu est forcément méditerranéen, notamment inspiré de l’Émilie-Romagne voisine. «Nous allons privilégier des produits et plats régionaux pour faire découvrir aussi la cuisine locale, poursuit-il. Mais il faut que ce soit simple pour convenir aux besoins des athlètes». Parmi les plats servis: la piadina, une feuille de pâte repliée, farcie de produits de saison ou encore diverses variétés de pâtes: dont les strozzapreti locales.

(De nos envoyés spéciaux à Saint-Marin, Nicolas Martin et Frédéric Lambert)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.