Basket au Luxembourg

03 novembre 2017 09:00; Act: 03.11.2017 17:28 Print

Alex Laurent découvre un autre monde

International luxembourgeois de 24 ans, Alex Laurent découvre la vie de joueur pro à l'étranger, en division 1 néerlandaise.

storybild

Alex Laurent vit sa première saison chez les Suns de Le Helder.

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Habitué aux victoires en cascade avec l'Amicale ces dernières saisons au Luxembourg, Alex Laurent découvre tout autre chose depuis ses débuts, en octobre dernier, dans l'élite néerlandaise. C'est en effet une équipe de Le Helder en reconstruction qui a choisi de lui offrir sa première expérience professionnelle à l'étranger. Et malgré ses débuts encourageants, dont un match à 21 points dans un nouveau rôle d'ailier, son équipe court toujours après son premier succès avant de défier Groningue, samedi, lors de la 6e journée.

«Cette saison, nous voulons construire. Le niveau est bien plus fort ici. Chez nous, il y a sept joueurs professionnels et notre équipe est l'une de celles qui en a le moins», raconte le Luxembourgeois, membre de la section des sportifs d'élite de l'armée. «Je m'entraîne deux à trois fois par jour, et pas seulement avec les Américains comme au Luxembourg mais avec toute l'équipe», raconte l'enfant de Steinsel, convaincu d'avoir déjà progressé physiquement, en défense et balle en main. «Au début, j'étais intimidé, je donnais vite la balle, mais là je me sens plus à l'aise».

Alex Laurent a aussi dû apprendre la vie loin des siens, en colocation avec un coéquipier. «À faire à manger sainement aussi», sourit-il. Arrivé au basket à 7 ans pour canaliser un trop plein d'énergie à l'école, imitant sa mère et son oncle qui jouaient aussi, il réalise son rêve et ne compte pas s'arrêter là.

(Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gillian le 03.11.2017 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Le meilleur choix qu'un sportif luxembourgeois puisse faire, sans aucun doute... car non seulement, il s'agit là de leur première expérience avec le haut-niveau, mais surtout celle-ci a-t-elle au moins le mérite de les ramener les pieds sur terre par rapport à notre niveau souvent si médiocre. Devenir une star ici est si facile, mais à l'étranger, c'est tout autre chose. Et donc, bravo à cet athlète pour son choix courageux et ambitieux...

  • Dédé le 03.11.2017 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    En voilà au moins un qui a tout compris de ce qu'est le sport de haut-niveau...

  • Patrick le 03.11.2017 09:50 Report dénoncer ce commentaire

    J'évolue dans le monde sportif luxembourgeois depuis presque 20 ans et comme étranger, je ne rencontre ici que des athlètes qui ont comme seule ambition que de devenir le meilleur ici au Luxembourg. Avoir son article dans la presse, voyager et participer à de grandes compétitions, mais tout cela sans jamais avoir vraiment le niveau requis pour y prendre part. C'est un choix de carrière que je n'ai jamais compris, mais soit... ce basketteur est donc un exemple pour beaucoup... félicitations...-)

Les derniers commentaires

  • Bruno le 03.11.2017 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Deux à trois séances d'entraînement par jour et pour une équipe pourtant classée dernière dans sa division... quand on pense que certaines "élites" ici au Luxembourg sont persuadés de faire du haut-niveau avec leurs deux séances d'entraînement... par semaine... Il serait vraiment temps que certains dirigeants se réveillent, ici...

    • Autre monde le 03.11.2017 14:59 Report dénoncer ce commentaire

      Comme il le dit lui-même, il a découvert là-bas un autre monde...

  • Dédé le 03.11.2017 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    En voilà au moins un qui a tout compris de ce qu'est le sport de haut-niveau...

  • Patrick le 03.11.2017 09:50 Report dénoncer ce commentaire

    J'évolue dans le monde sportif luxembourgeois depuis presque 20 ans et comme étranger, je ne rencontre ici que des athlètes qui ont comme seule ambition que de devenir le meilleur ici au Luxembourg. Avoir son article dans la presse, voyager et participer à de grandes compétitions, mais tout cela sans jamais avoir vraiment le niveau requis pour y prendre part. C'est un choix de carrière que je n'ai jamais compris, mais soit... ce basketteur est donc un exemple pour beaucoup... félicitations...-)

  • Gillian le 03.11.2017 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Le meilleur choix qu'un sportif luxembourgeois puisse faire, sans aucun doute... car non seulement, il s'agit là de leur première expérience avec le haut-niveau, mais surtout celle-ci a-t-elle au moins le mérite de les ramener les pieds sur terre par rapport à notre niveau souvent si médiocre. Devenir une star ici est si facile, mais à l'étranger, c'est tout autre chose. Et donc, bravo à cet athlète pour son choix courageux et ambitieux...