Affaire de dopage

12 octobre 2012 16:35; Act: 12.10.2012 18:26 Print

Bruyneel quitte RadioShack-​​Nissan-​​Trek

LUXEMBOURG - Le manager Johan Bruyneel, largement cité dans l'affaire de dopage de Lance Armstrong, et critiqué par ses cyclistes, a été remercié par son équipe, ce vendredi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Johan Bruyneel a été démis de ses fonctions par son équipe RadioShack-Nissan-Trek ce vendredi, a annoncé l'équipe luxembourgeoise dans un communiqué. Depuis le début de la saison, il dirigeait, en tant que manager général, la formation luxembourgeoise des frères Schleck. Selon RSNT, ce licenciement est d'«un commun accord» entre les deux parties.

Cette décision est une nouvelle réaction au rapport de l'USADA sur le dopage de Lance Armstrong où Johan Bruyneel est cité à plus de 100 reprises. Il y est expliqué, notamment, comment le manager avertissait «plus d'une fois (...) que les contrôleurs viendraient le lendemain». Cette affaire a également amené Fabian Cancellara à reconsidérer son contrat avec RSNT. L'équipe a confirmé vendredi que le Belge n'était «plus en mesure d'exercer de manière efficace et confortable ses fonctions».

Suspension à vie

Le rôle de Johan Bruyneel dans l'affaire Armstrong sera examiné en Belgique, avait précisé jeudi le procureur fédéral de la Ligue royale vélocipédique belge (RLVB). «Et si nécessaire, son dossier sera transmis à la commission antidopage». La RVLB avait déjà auditionné Bruyneel dans le cadre de ce dossier, en 2010. «Il avait alors trouvé un peu ridicule ces accusations. C'était à l'époque sa parole contre d'autres. Mais il semble qu'il y a ait tout de même un peu plus d'éléments à présent dans le dossier de l'Usada», a estimé le procureur fédéral.

Johan Bruyneel, qui a arrêté sa carrière de coureur en 1998, a été le directeur sportif d'Armstrong dans ses sept Tours de France victorieux (de 1999 à 2005, chez US Postal puis Discovery Channel), ainsi que lors de ses deux dernières années de compétition après son retour dans le peloton, en 2009 (Astana) et 2010 (RadioShack). Le Belge est l'une des six personnes qui ont été accusées par l'Usada dans le système de dopage organisé dans son équipe. S'il est reconnu coupable, Bruyneel risque une suspension à vie.

(JV/L'essentiel Online avec AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Olivier le 06.08.2013 05:58 Report dénoncer ce commentaire

    Johan Bruyneel bâni à vie du cyclisme ! Complément d'enquête - Armstrong : la vérité

  • cresti michel le 12.10.2012 21:56 Report dénoncer ce commentaire

    Cela fait quatorze ans que je dis à qui veut l'entendre que Amstrong est le plus grand Dope de tous les temps ! Je suis persuadé que cela va également avec sa maladie qu'il n'a jamais eu......en fait celle ci a couvert son dopage car avec elle il lui était permis certains traitements médical !

Les derniers commentaires

  • Olivier le 06.08.2013 05:58 Report dénoncer ce commentaire

    Johan Bruyneel bâni à vie du cyclisme ! Complément d'enquête - Armstrong : la vérité

  • cresti michel le 12.10.2012 21:56 Report dénoncer ce commentaire

    Cela fait quatorze ans que je dis à qui veut l'entendre que Amstrong est le plus grand Dope de tous les temps ! Je suis persuadé que cela va également avec sa maladie qu'il n'a jamais eu......en fait celle ci a couvert son dopage car avec elle il lui était permis certains traitements médical !

    • Buratino le 13.10.2012 14:47 Report dénoncer ce commentaire

      N'allez pas trop loin! Il était dopé et son équipe avait mis au point un système presque parfait, c'est vrai. Mais il a vraiment eu le cancer. A son retour après la maladie il n'était pas un des favoris et il n'y avait aucune raison de dire qu'il avait été malade sans vraiment l'avoir été. Le cancer est une maladie grave, très grave, et il faut quand même laisser à Armstrong le mérite d'avoir lutté et vaincu cette maladie.Des affirmations comme la vôtre ne sont pas de mise ... à moins de posséder des preuves. Sans rancune!

    • Fair-play le 16.10.2012 10:48 Report dénoncer ce commentaire

      Vu son cancer aux testicules décelé après 5ans de professionalisme, on s'est toujours posé la question, s'il y eu des expériences avec des hormones de croissance. Ainsi, dans les années Schwarzenegger, les haltérophiles en Californie abusant de pillules ont eu des affections prostatiques et atrophie des testicules.