Matthieu Osch

08 février 2018 08:00; Act: 08.02.2018 15:51 Print

«Depuis tout petit, je rêve d'aller aux JO»

Unique représentant du Luxembourg pour les Jeux olympiques de Pyeongchang (9-25 février), Matthieu Osch, 18 ans, évoque son parcours.

storybild

Matthieu Osch veut faire de son mieux. (photo: Editpress)

Sur ce sujet

L'essentiel: Vous porterez le drapeau luxembourgeois vendredi à l'ouverture des JO. Que ressentez-vous?

Matthieu Osch: Ce sera très émouvant. C'est fabuleux de représenter notre petite nation en Corée du Sud. Gamin, je regardais cela à la télé. Là, je serai dans l'action.

Quand avez-vous débuté le ski?

En famille vers 3 ans. Et la compétition vers 8 ou 9 ans. Aller aux JO était un rêve depuis que je suis tout petit.

Quand ce rêve a-t-il pris forme?

C'est devenu un projet il y a deux ans. Je me suis alors rendu compte qu'être au Luxembourg et faire 70 à 80 jours de ski par an ne suffirait plus. Et j'ai intégré un sport-études en Autriche, à Saalfelden.

Vous êtes le premier skieur alpin luxembourgeois aux JO depuis Marc Girardelli en 1994...

Dans ma famille, tout le monde a essayé d'aller aux JO, je suis le premier à y arriver, j'en suis très content.

Vous allez vous frotter aux meilleurs mondiaux. Comment le vivez-vous?

C'est assez spécial de courir avec eux. J'en ai déjà côtoyé certains. Je ne devrai pas me laisser déstabiliser pour faire un résultat.

Quel sera votre objectif?

Je ne me fixe pas vraiment de place à atteindre. Je veux faire de bonnes manches et skier comme je sais le faire.

Que savez-vous des conditions en Corée du Sud?

C'est mon premier voyage en Asie. Il fera froid (jusqu'à -22 degrés). Les altitudes sont un peu celles des Vosges, mais c'est près de l'océan avec beaucoup d'humidité et de vent.

(Propos recueillis par Nicolas Martin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pasdupe le 08.02.2018 10:33 Report dénoncer ce commentaire

    Les membres de sa fédération ainsi que ceux du COSL voulaient à tout prix faire ce beau voyage en Corée. J'espère donc qu'il aura suffisamment de recul et la lucidité nécessaire pour comprendre un jour qu'il doit plus sa sélection quelque peu "télescopée" aux JO à cela qu'à son niveau...

  • Bisounours le 08.02.2018 11:18 Report dénoncer ce commentaire

    Un skieur luxembourgeois de 18 ans qui ne s'est jamais frotté au top mondial comme porte-drapeau, et derrière lui, une délégation d'une dizaine d'officiels pour l'accompagner en Corée... et tout le monde se gargarise, nos journalistes en premier... le monde du sport luxembourgeois est un monde de bisounours où la magouille atteint son paroxisme, mais personne pour creuser un peu, pas même eux.

  • Baron Rouge le 08.02.2018 18:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le ski c’est la vie ...

Les derniers commentaires

  • gigi le 08.02.2018 20:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez de démoraliser ce pauvre garçon ! Vas-y mon gars, courage, fais de ton mieux !

    • Yvonne B. le 09.02.2018 08:01 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est pas le garçon qui est critiqué, lui fera ce qu'il peut, et surtout qu'il en profite... ce qui l'est par contre, c'est ce COSL qui, et comme par hasard, a modifié et adapté ses critères de sélection juste avant les jeux pour bien s'assurer que le Luxembourg enverra sa délégation aux JO... mais on en a l'habitude ici, avec une multitude d'athlètes luxembourgeois régulièrement sélectionnés dans des compétitions ou des stages internationaux dans lesquels ils n'ont jamais leur place.

  • Baron Rouge le 08.02.2018 18:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le ski c’est la vie ...

  • Bisounours le 08.02.2018 11:18 Report dénoncer ce commentaire

    Un skieur luxembourgeois de 18 ans qui ne s'est jamais frotté au top mondial comme porte-drapeau, et derrière lui, une délégation d'une dizaine d'officiels pour l'accompagner en Corée... et tout le monde se gargarise, nos journalistes en premier... le monde du sport luxembourgeois est un monde de bisounours où la magouille atteint son paroxisme, mais personne pour creuser un peu, pas même eux.

    • Xavier le 08.02.2018 15:33 Report dénoncer ce commentaire

      On va encore passer pour des "clampins" non seulement pendant la compétition, mais aussi pendant le défilé des pays... mais quelle honte !

    • Pasfaux le 09.02.2018 08:08 Report dénoncer ce commentaire

      Bisounours a raison, les journalistes luxembourgeois devraient parfois se réveiller et s'intéresser au fond des choses plutôt qu'à nous passer la pommade habituelle.

  • Pasdupe le 08.02.2018 10:33 Report dénoncer ce commentaire

    Les membres de sa fédération ainsi que ceux du COSL voulaient à tout prix faire ce beau voyage en Corée. J'espère donc qu'il aura suffisamment de recul et la lucidité nécessaire pour comprendre un jour qu'il doit plus sa sélection quelque peu "télescopée" aux JO à cela qu'à son niveau...

    • Nico le 08.02.2018 11:20 Report dénoncer ce commentaire

      Le grand copinage du sport luxembourgeois.