La FSCL a 100 ans

08 novembre 2017 09:00; Act: 07.11.2017 19:23 Print

«Développer dès l'école le goût du cyclisme»

CYCLISME - La Fédération du sport cycliste luxembourgeois (FSCL) célébrera jeudi son centenaire. Camille Dahm, son président, se confie.

storybild

Camille Dahm prendra part demain à la soirée de gala du centenaire de la FSCL au Conservatoire de musique de Luxembourg. (photo: Editpress/Jgarroy)

  • par e-mail
Sur ce sujet

«L'essentiel»: À 100 ans, comment se porte la FSCL?
Camille Dahm: Elle rajeunit avec les années. Les résultats s'améliorent comme l'ont montré nos tops 10 aux derniers Mondiaux. C'est le fruit d'un travail de 100 ans. Et depuis 20 ans avec les centres de formation, les classes sportives, le Sportlycée, les structures se sont professionnalisées.

Comment expliquer la tradition cycliste au pays?
Avec la France, l'Italie ou l'Espagne, les pays du Benelux font partie des vieilles nations cyclistes. Et le Luxembourg a été parmi les premières à se tourner vers la compétition.

Mais le nombre de licenciés a tendance à stagner...
Nous avons plus d'une trentaine de clubs, environ 450 licenciés en compétition et 1 400 en loisirs. La qualité a progressé et nous travaillons à développer la quantité, en offrant des activités cyclistes à l'école ou dans les maisons-relais. Face à la concurrence forte d'autres disciplines, à nous de nous imposer et de développer le goût du vélo.

Quels sont les défis d'avenir de la FSCL?
Il s'agit notamment de garantir un bon travail des structures de compétition, mettre l'accent sur le cyclisme féminin et relancer l'attractivité des courses au Luxembourg.

Reste le vélodrome, que vous réclamez...
Nous n'avons pas besoin d'un monument mais d'un outil fonctionnel. Le terrain est là, à Mondorf. Le budget a été planifié. Il faut la volonté politique. Peut-être le ministre des Sports viendra-t-il demain avec une surprise? L'espoir fait vivre.

(Recueilli par Nicolas Martin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Isa Ligi le 08.11.2017 13:58 Report dénoncer ce commentaire

    Encourager le vélo c'est bien, mais si en même temps on pouvait décourager l'auto, ce serait mieux.

Les derniers commentaires

  • Isa Ligi le 08.11.2017 13:58 Report dénoncer ce commentaire

    Encourager le vélo c'est bien, mais si en même temps on pouvait décourager l'auto, ce serait mieux.