Basket-Ball

14 mai 2014 10:00; Act: 13.05.2014 22:18 Print

Ettelbruck ne veut plus de la place de dauphin

Etzella se rend chez les Musel Pikes, ce mercredi soir, à 20 h, en finale aller de Total League féminine.

storybild

Les filles d'Erny Gruskovnjak ont dû attendre le match d'appui pour écarter Esch en demies. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Musel Pikes tenteront, ce mercredi soir, face à Etzella, en finale aller de Total League, de prendre une option sur un quatrième titre de championnes du Luxembourg en cinq ans. Tenantes du titre, les filles d'Erny Gruskovnjak ont toutefois dû attendre le match d'appui pour écarter Esch en demies et se sont montrées cette saison moins impériales que l'an passé.

Si les Mosellanes ont vaincu trois fois sur quatre Etzella en championnat cette saison, ce sont les filles de Roumen Galabov qui les ont écartées en quarts de la Coupe (64-71). «Nous avons battu les Pikes deux fois cette saison, à chaque fois chez elles. Nous sommes capables de le faire», insiste le coach ettelbruckois.

Souvent vaincu en finale ces dernières saisons, comme ce fut le cas en Coupe par le T71 cette année, ou en championnat par les Pikes l'an passé, Etzella devra prouver qu'il peut résister à la pression. «La façon dont nous avons joué les demies face à Dudelange me laisse croire que l'équipe a mûri et que l'on peut gagner», note Galabov.

Etzella n'a plus été titré depuis sa victoire en Coupe en 2002 et court après un titre de champion depuis 2000. «Elles peuvent y arriver car elles ont une bonne équipe et peut-être plus de possibilités que beaucoup d'équipes sur le banc. Mais elles trouveront face à elles une équipe agressive, déterminée à rester sur sa bonne dynamique», prévient le coach des Mosellanes, Erny Gruskovnjak.

Nicolas Martin

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Voyage au bout de l'ennui le 14.05.2014 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    Le basket luxembourgeois...5 équipes 25 personnes dont 25 étrangers, un public luxembourgeois lulu de 50 personnes par match je pense que mêmes les luxembourgeois ne s'y intéressent plus

Les derniers commentaires

  • Voyage au bout de l'ennui le 14.05.2014 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    Le basket luxembourgeois...5 équipes 25 personnes dont 25 étrangers, un public luxembourgeois lulu de 50 personnes par match je pense que mêmes les luxembourgeois ne s'y intéressent plus