Football

09 novembre 2017 09:00; Act: 09.11.2017 12:39 Print

Le Luxembourg vise de nouveaux objectifs

La préparation à la Ligue des nations démarre ce jeudi pour le Luxembourg, qui affronte la Hongrie en amical, au stade Josy-Barthel (20 h).

storybild

Aurélien Joachim (n°22) et l'équipe nationale affrontent la Hongrie ce soir en match amical. (photo: Editpress/Julien Garroy )

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Avec un stade national et un terrain synthétique couvert en construction, la FLF se professionnalise au niveau des infrastructures. Toutefois, sa vitrine, l'équipe nationale A, malgré un classement FIFA historique (93e mondial), avance désormais un peu dans le brouillard.

Le 8-0 en Suède est venu relativiser la performance face à la France (0-0) et jeter un gros doute sur le niveau réel des Lions rouges. Le sélectionneur Luc Holtz a aussi annoncé officiellement qu'il envisageait à court terme une aventure à l'étranger. Cela n'est pas du goût de la FLF, qui fait valoir les termes du contrat qui court jusqu'en 2019.

Un billet pour l'Euro 2020?

Elle a aussi mal accueilli la candidature de son technicien au poste d'entraîneur de Metz. La réunion entre les deux parties, le mardi 24 octobre, n'a pas tout arrangé.

Car à tout cela s'ajoute le fait que le coach se sent lâché par la FLF dans la préparation de la Ligue des nations. Holtz mise beaucoup sur cette épreuve entre les seize plus petites nations du continent pour décrocher un billet pour l'Euro 2020, mais «il n'y a pas assez de matches avant la compétition qui démarre en septembre, on ne m'a pas écouté», pestait-il la semaine dernière.

Le chantier démarrera donc dès ce soir, face à la Hongrie, une équipe qui avait brillé à l'Euro 2016 mais déçu lors des éliminatoires du Mondial 2018. L'occasion pour Holtz de tester une formule plus offensive, «car si on veut jouer le coup à fond dans la Ligue des nations, il faudra prendre des risques offensifs».

(Philippe Di Filippo)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.