Au Limpertsberg

29 mai 2013 09:35; Act: 29.05.2013 09:43 Print

Le réfectoire, vrai poumon des JPEE

LUXEMBOURG - Quartier général des athlètes, le Hall Victor-Hugo accueille le réfectoire, qui vit au rythme des compétitions.

storybild

Plus de 3 000 repas sont servis chaque jour au réfectoire. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

Véritable poumon des Jeux des Petits États, le réfectoire du Hall Victor-Hugo, au Limpertsberg, accueille chaque jour les sportifs, leur encadrement et les bénévoles.

Plus encore qu'ailleurs, les athlètes y échangent, dans un joyeux mélange d'origines et de disciplines. «Au total, cela fait 3 000 repas par jour avec 836 personnes au maximum en même temps», explique Georges Welbes, chargé entre autres de la restauration au sein du comité d'organisation. Entre 11 h 30 et 15 h, puis de 18 à 21 h (23 h pour les demandes spéciales), les délégations affluent par vagues au gré des horaires des compétitions. Une quarantaine de bénévoles et une dizaine de personnes de la société ArcelorMittal viennent seconder en salle les équipes de la société Schnekert qui cuisinent.

Côté menu, pas de recettes luxembourgeoises. «Cela ne conviendrait peut-être pas à tout le monde, et ce serait un peu copieux. Notre cuisine est sportive, simple et complète», dit Georges Welbes. Les plats sont cuisinés sur place et il faut faire face à des exigences variées. «Il y a des nations plus difficiles que d'autres», reconnaît le responsable, qui gère aussi les repas à emporter à récupérer au Hall.

Et les athlètes sont séduits. «On a vraiment le choix», souligne Lauren, une pongiste de Monaco, au milieu d'un concert de louanges.

Nicolas Martin