Ski luxembourgeois

18 janvier 2019 12:19; Act: 18.01.2019 14:33 Print

Adelboden, un bout de Luxembourg depuis 19 ans

ADELBODEN - Depuis l’an 2000, la station suisse d’Adelboden accueille chaque année le championnat de ski luxembourgeois. Une sacrée logistique et une foule de souvenirs.

Sur ce sujet
Une faute?

Voilà déjà 19 ans que les skieurs luxembourgeois débarquent chaque début d’année, dans la station suisse d’Adelboden. Un point de chute trouvé à l’origine au détour d’une connaissance, pour ne plus jamais en partir. Tom Pundel, enseignant et responsable de l’événement pour le sport scolaire, pilote le rendez-vous depuis le départ, en 2000. Mais ne lui parlez pas de routine quand il s’agit de faire venir du Grand-Duché une délégation d’environ 120 personnes.

Pourtant, de l’hôtel à la compagnie de bus, en passant par le forfait de ski et la restauration sur les pistes, la machine est bien huilée. Et l’organisation parfaitement répartie entre la Lasel (Ligue des associations sportives estudiantines luxembourgeoises) et la Fédération luxembourgeoise de ski (FLS).

Diaporama: Adelboden, un petit bout de Luxembourg depuis 19 ans

«C’est le seul sport dans lequel on fait un championnat national ensemble entre le sport scolaire et une fédération, c’est unique au Luxembourg», explique Tom Pundel, rappelant le rapprochement décidé en 2000: «La fédération avait besoin de jeunes et nous, d’aide pour organiser la course». Un rapport «gagnant-gagnant» qui a fait ses preuves et anime toujours l’ambition de chacun, aujourd’hui.

L’hélico pour un blessé

Participer à ce championnat délocalisé en Suisse coûte 360 euros à chaque jeune, âgés de 10 à 18 ans. La Lasel finance les déplacements sur son budget et la FLS organise les frais de course. Car la station d’Adelboden privatise une piste pour la délégation luxembourgeoise. Une piste qu’il faut préparer, tracer. Rares sont les pays qui organisent à l’étranger un championnat national.

Si l’enjeu est sportif, il s’agit aussi de donner du plaisir à tous les participants. Un plaisir rarement gâché en 19 ans d’aventure Suisse. «Nous avons déjà eu, une fois, des petits dégâts causés à l’hôtel, une autre fois un retard qui nous a fait rentrer à 3h du matin a Ettelbruck», raconte Tom Pundel, qui se souvient aussi de ce jeune skieur luxembourgeois blessé à l’épaule juste avant un slalom il y a quelques années: «Nous avons dû faire venir l’hélicoptère des secours, qui s’est posé sur la piste. C’était la seule fois, heureusement».

(De notre envoyé spécial à Adelboden, Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.